Moi et mes larmes

Chaque année, l’école de mes enfants prépare un concert de musique/danse/chant qui est présenté à la Salle Maurice O’Bready. C’est une superbe soirée où nous voyons les enfants de l’école offrir une performance classe par classe. Ça fait des semaines que mes enfants en parlent : ils ont hâte. Vraiment hâte. Ils en parlent souvent et pratiquent dans leurs chambres.

Moi et mes larmes

À la fin du spectacle, les élèves de 6e année reçoivent leurs diplômes et chantent une chanson tous ensemble pour souligner la fin de leur passage au primaire. L’an dernier, ils ont interprété LA chanson de Vincent Vallières « On va s’aimer encore ». J’étais assise et je pleurais ! À noter que ma fille était, à l’époque, seulement en 4e année. Je l’imaginais déjà en 6e et je voyais les parents des enfants de 6e présents et je me mettais à leur place. Bref, ce fut les chutes Niagara.

Mes deux petits amours pratiquaient une nouvelle chanson cette semaine et, quand je leur ai demandé ce que c’était, ils m’ont expliqué que, cette année, tous les élèves de l’école vont chanter une chanson aux finissants. Et là, instantanément, je me suis projetée dans un an et je voyais tout le monde chanter une chanson pour ma poulette qui sera finissante l’an prochain. Eh oui, je n’ai pu m’empêcher… j’ai versé des larmes.

En vous écrivant ces mots, je peux aisément rire de moi-même. Moi et mes larmes ! Elles m’accompagnent partout et, avec les années, j’ai l’impression que ça va en pente croissante ! Cela dit, je m’assume et je ne pense pas que je voudrais changer, car c’est ce que je suis : une personne (très) sensible.

Dans ma famille, c’est ma marque de commerce. Peu importe la situation, quand il y a quelque chose qui arrive (de beau ou de triste), ça ne prend que quelques secondes avant que les enfants me regardent pour voir si je pleure. Ils me connaissent bien !

Pleurez-vous facilement ? Ou si vous n’êtes pas du genre à verser des larmes ?

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter

Comment