Lettre à mon garçon

Parce que je suis une fille de tradition, tout comme pour ma fille, j’ai voulu écrire une lettre à Fiston, en cette veille de sa dernière rentrée scolaire du primaire. Il a eu la gentillesse d'accepter que je la partage avec vous. 

Cher Philippe,

Ça y est… tu vas bientôt entamer ta dernière année du primaire. Toi, mon bébé. Je sais à quel point tu détestes quand je t’appelle mon bébé, mais que veux-tu? C’est la réalité. Tu es l’héritier de ce nom et peu importe l’âge que tu auras, tu le seras.

Avant que l’année commence, je voulais prendre un moment pour te dire à quel point je suis fière de toi, ta détermination et tous tes efforts pour être là où tu es. Ça fait deux ans que tu travailles fort pour atteindre ce moment et voilà que tu y es. N’oublie pas tout le chemin parcouru jusqu’à ce jour! Les bons moments et les plus difficiles. Ce sont tous ces instants qui font de toi l’élève que tu es. Reconnais-le. Célèbre ce moment, sois fier, car c’est tout un accomplissement!

Les prochains mois ne seront pas faciles. Tu devras travailler fort. Je n’essaie pas de te faire peur, mais simplement d’être honnête avec toi. Tu as vu ta sœur passer par le même chemin et tous les deux, nous étions des témoins de son année scolaire. Oui, il y a eu des sacrifices, des weekends à travailler sur des projets, des journées où elle n’a pas joué autant qu’elle aurait aimé, mais souviens-toi aussi que ce fut l’une de ses plus belles années au primaire.

Ce qui t’attend est un privilège : ta classe, tes camarades de classe et ton enseignante. Ne l’oublie pas. Avec ce privilège viennent des responsabilités, mais je suis sûre que tu seras en mesure de bien gérer le tout. Surtout, garde une chose en tête : tu n’es pas seul. Papa et moi sommes là pour t’appuyer, t’encourager et t’aider au besoin. Ton professeur est aussi là, à tes côtés. Ne te gêne pas si tu ne comprends pas quelque chose ou si ça va trop vite. 

Ton parcours scolaire a été parsemé de cadeaux (professeurs) extraordinaires et cette année ne fera pas exception. Un autre jack-pot t’attend. Savoure, apprécie, prends le temps d’absorber tout ce que tu pourras et quand tu seras avec ton petit ou ta petite en maternelle, redonne au suivant… soit le jack-pot pour il ou elle. 

Bonne année mon cœur (eh oui, je termine aussi avec un petit mot d’amour, que veux-tu?!).

Bien hâte de la vivre à tes côtés. :)
xoxo

Je vous laisse avec quelques photos de notre rentrée. :-)

Vous songez écrire une lettre à votre enfant ? Faites-le. Ce matin, quand il l'a lu, il était si content. Un beau cadeau à leur offrir lors de moments marquants. 

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter