Le temps des Fêtes est rempli de campagnes pour de belles causes !

C’est un temps de l’année où nous sommes occupées, où nous avons plusieurs choses à faire pour arriver à tout accomplir avant le fameux temps des Fêtes.

Je ne sais pas si c’est moi, mais j’ai l’impression d’être entourée de causes touchantes cette année et j’aimerais être en mesure de toutes les appuyer, mais, malheureusement, il faut parfois faire des choix.

J’ai pensé vous partager quelques-unes de ces causes. Peut-être songez-vous à donner, mais vous ne savez pas qui, ni quoi, ni où, ni comment. Voici quelques pistes…

Le Grand sapin de Sainte-Justine

Étant moi-même une ancienne patiente de Sainte-Justine, un hôpital qui a sauvé ma vie, je suis toujours interpellée par leurs campagnes de souscription. Encore une fois cette année, vous pouvez donner 5 $ afin d’illuminer le Grand sapin de Sainte-Justine, et, ainsi, amener un peu de joie dans la vie des familles dont des enfants sont hospitalisées.

La grande guignolée des médias

La 12e grande guignolée des médias se tiendra jeudi le 6 décembre 2012. Cette traditionnelle journée annuelle de collecte aux coins des rues aura lieu pour amasser des denrées non périssables et des dons en argent afin d’aider nos plus démunis. Le fait que des centaines de médias se réunissent pour une même et unique cause, je trouve ça rassembleur et j’aime beaucoup leur idée.

Le Rêvothon de la Fondation Rêves d’enfants

Suivant le principe d’un calendrier de l’avent, chaque jour, un nouveau personnage du sapin s’illumine. Celui-ci devient alors cliquable et permet de découvrir l’enfant et son rêve. Petite, mon père a beaucoup travaillé pour aider cette fondation, et, à chaque fois que je la vois dans les médias, j’ai toujours une petite pensée pour lui.


Les dons de denrées non périssables

Que ce soit au CPE, à l’épicerie, au service de garde de votre école ou à la pharmacie, c’est le moment de l’année où nous retrouvons des endroits pour donner des denrées non périssables. C’est un geste simple et souvent peu couteux qui pourra venir en aide aux plus démunis. Personnellement, j’ai parfois tendance à trop acheter de nourriture. Donc la semaine passée, j’ai fait l’épicerie dans mes armoires et j’ai rempli un sac de denrées. Un petit geste qui peut faire une grosse différence.

Et je pourrais continuer à vous en nommer car il y en a tellement. Justement, en écrivant ces lignes, ma collègue Catherine m'a parlé de la Guignolée du Dr Julien et par la suite, j'ai eu une pensée pour Isabelle Racicot qui est porte-parole cette année du Souriez Don à Montréal.

Y a-t-il des causes qui vous tiennent particulièrement à cœur durant le temps des Fêtes ? Que faites-vous pour donner au suivant durant ce temps de l’année ? Ensemble, je suis convaincue que nous pouvons semer le bonheur, à notre façon, un sourire à la fois !

Au plaisir de vous lire !