Le début de mon aventure avec Marie Kondo

L’autre matin en m’entraînant sur mon elliptique, je recherchais un TV Show à écouter sur Netflix. Quand je m’entraîne, j’aime écouter des séries un peu quétaines et faciles à suivre. 

Marie Kondo

Tout à coup, je vois une nouveauté qui suscite un vif intérêt chez moi. ‘’Tyding Up’’ de Marie Kondo. Une émission de ménage. 

Ça me plaît, j’ai toujours du ménage qui me submerge et qui me stresse. En fait, même si je fais mon ménage quotidien et que mon milieu de vie reflète une maisonnée assez propre, je me sens engloutie en ouvrant chaque tiroir de ma maison.

C’est beau chez nous, mais c’est un beau très superficiel. N’ouvrez pas mes tiroirs, mes garde-robes, mon garde-manger ou ma pharmacie. C’est le bordel!

J’ai du linge partout. J’ai des romans, livres et papiers partout! 

Ma chambre m’écoeure parce que c’est un foutoir. 

Linge sale et linge propre confondus, je me cherche une brassière qui a de l’allure. Je ne la trouve pas bien sûr.

Depuis toujours, j’essaie d’épurer mon environnement, mais j’ai tant de difficulté à jeter et organiser. Jeter et m’organiser.

Je panique juste à y penser. Je ne sais pas par où commencer.

Donc, tout en m’entraînant j’écoute cette nouvelle série de ménage sur Netflix.

J’ai alors une révélation. J’arrête de m’entraîner, je m’assois sur mon tapis de yoga et j’écoute Marie Kondo. 

Je suis complètement sur le derrière comme on dit chez nous.

Marie Kondo est une organisatrice de maison et sa philosophie est bien simple. On garde ce qui sème la joie en nous. On prend l’objet ou le vêtement dans nos mains et on écoute nos sentiments. Est-ce que cet objet m’apporte de la joie? Oui ou non? On s’écoute. On sent la vibration.

Mais avant de vibrer, il faut faire un tas. Oui, oui un tas. 

Enfin, après mon entraînement, je monte dans ma chambre. J’entre dans ma chambre et je ressens le besoin de faire quelque chose! Je veux respirer. Je veux désencombrer cette pièce qui m’est chère.

Je sais enfin par où commencer. Je suis les conseils de Marie Kondo. 

J’ai d’abord vidé tous les tiroirs. Je dépose tout mon linge sur le lit en tas, les livres sur le divan du salon, les gogosses, les papiers…tout a sorti!

Mon tas de linge était effrayant.

J’ai beaucoup trop de linge! Mais, je ne peux reculer. 

Je commence le tri de cette montagne de guenilles juchée sur mon lit.

Est-ce que ce morceau me fait vibrer, est-ce que je ressens un brin de joie en le tenant contre mon corps? La réponse est rapide et simple. Je suis mon instinct et j’écarte le morceau si je ne ressens rien. 

Toutefois, attention! Le morceau qui sera exclu du processus doit être remercié. Selon Marie Kondo, il est important de remercier et de prendre conscience que ce jeans par exemple, quittera la maison. Il m’a rendu service un moment donné. Merci. 

Pour le morceau qui reste, on le plie selon les règles Kondo (visionnez la vidéo de pliage de gilets ici!) et on le range. On range ensuite le morceau selon sa catégorie et non le lieu.

Ça m’a pris 8 heures pour faire ma chambre! 8 heures!!!

Comment je me sens maintenant? Je suis légère! Je me sens si bien! Ma chambre m’appartient!

Une semaine plus tard…

Ma chambre est toujours aussi belle et bien rangée. Chaque objet a sa place. 

Je vous invite à me suivre sur JSUM dans mon aventure de désencombrement qui se poursuivra cet hiver.

Il me reste tant de pièces à nettoyer et je vous ferai des mises à jour avec quelques trucs et conseils.

Je sais que ça va me faire du bien. 

Un brin de joie à la fois.

Article et photos par Laurence A. Lavigne

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur
 Instagram