#JaimeÀRio : entretien avec Roseline Filion et Meaghan Benfeito

Si on m’avait demandé de rallonger mon voyage à Rio quelques jours (quoi, une fille peut rêver!), la réponse aurait assurément été oui pour plusieurs raisons. L’une d’entre elles, voir le duo Roseline Filion et Meaghan Benfeito à leur compétition de plongeon à la tour de 10 m. Elles ont conquis mon cœur lors des Jeux olympiques à Londres et lorsque le quatuor préféré (le Fab IV Venus- Roseline, Meaghan, Jennifer Abel et Pamela Ware) des Québécois était en entrevue à « Tout le monde en parle » l’an dernier, j’ai vraiment eu un coup de cœur pour ces filles. Confidences. Je voulais devenir leur amie.
 

#MerciMaman

Une entrevue familiale

Quand j’ai appris jeudi après-midi que j’aurais l’opportunité de parler au téléphone avec les nouvelles médaillées olympiques en soirée, je l’avoue, j’étais excitée. Mais il y avait deux autres personnes qui, je pense, l’étaient encore plus : mes enfants. Je leur ai donc proposé de préparer chacun une question afin que je puisse les poser en entrevue.

Lorsque cette dernière a débuté, Roseline et Meaghan étaient si accueillantes que j’ai proposé aux enfants de la poser eux-mêmes. « C’est dont bien cute » m’ont-elles dit lorsque je leur ai annoncé que l’entrevue débuterait avec des questions de mes enfants. Les filles ont été d’une grande gentillesse et nul besoin de vous dire que mes enfants ont beaucoup apprécié ce moment. Ils ont parlé avec des athlètes olympiques! Oui, j’ai gagné des points « Maman cool »

Emma était curieuse de connaître l’âge auquel elles ont commencé à plonger. Pour Meaghan, ce fut vers l’âge de 7 ans. « Je faisais de la natation avant et à la fin des pratiques, mon prof nous amenait toujours sur le tremplin et je suis tout simplement tombée en amour avec le plongeon », nous a-t-elle raconté.

Roseline, pour sa part, a commencé vers l’âge de 9 ans. « Je faisais de la gymnastique, mais en regardant les Jeux olympiques en 1996, j’ai vu une Annie Pelletier gagner une médaille de bronze et j’ai dit à mes parents que je voulais devenir comme elle alors ils m’ont inscrite au plongeon. »

Philippe était curieux de l’état des filles à la suite de leur dernier plongeon en duo. Les deux ont répondu en symbiose : « tristes », suivi de rires car les deux plongeuses avaient répondu la même en chose en même temps. Meaghan a continué : « Ça a quand même été une saison difficile cette année, mais le fait que nous sommes montées sur le podium lors de notre dernière compétition aux Jeux olympiques, ensemble, encore, ça fait du bien au cœur, de voir que tout le travail accompli nous a porté jusqu’à la fin. »

Pour ma part, je voulais en apprendre plus sur leur « après compétition », la façon dont elles célèbrent et si elles envisageaient des vacances. Les filles se sont mises à rires… car au retour à la maison, elles comptent bien se gâter avec plusieurs plats qu’elles ne mangent pas durant leur saison de compétition. « On va en profiter », a rigolé Roseline. Côté vacances, les deux filles vont prendre le temps de s’arrêter un peu. Pour Roseline, ce sera du temps à la maison : « Je n’ai pas prévu de partir. Passer du temps dans mon lit et mes affaires, ça va me faire beaucoup de bien. »
 

Questions de l’équipe

Véronique : Avez-vous une routine le jour de votre compétition?

Roseline : Pas vraiment. Tout dépend de notre horaire pour l’entrainement puis de la façon dont on va s’y prendre pour l’entrainement. Mais habituellement, c’est relaxe et nous n’avons pas de rituel.

#MerciMaman

Véronique : La chose la plus significative que leur maman ait dit ou faite pour les encourager.

Roseline : Il y a tellement de choses qu’elles font pour nous aider. Des fois, ce n’est pas nécessairement une parole, c’est plutôt un geste soit de nous sortir de notre environnement, de nous parler d’autre chose. C’est aussi de revenir à la base. Je sais que ce n’est pas toujours évident de trouver les bons mots et parfois, ma mère va seulement me dire qu’elle m’aime.

Marie-Eve : À qui présenteront-elles leur médaille en premier?

Meaghan : Mes sœurs ne sont pas ici en ce moment. J’aurais aimé qu’elles y soient, mais elles devaient rester à la maison. J’ai très hâte de leur montrer et de les serrer dans mes bras.

 

De (bons) conseils pour les jeunes (et les grands) d’aujourd’hui

#MerciMaman

« Si tu as un rêve, peu importe que ce soit dans un sport ou à l’école, c’est de ne jamais abandonner, de foncer au maximum et de ne jamais abandonner. Ce n’est pas grave si les gens te disent que tu n’es pas bonne ou tu n’iras pas loin. Si tu as un rêve, tu crois en ton rêve, c’est d’y aller à 100 %, car des rêves, bien ça se réalise et je pense qu’on l’a encore prouvé mardi avec une autre médaille olympique. On en a deux. C’était notre objectif, notre rêve, d’en avoir le plus possible et ça s’est réalisé. C’est vraiment de donner son 100 % chaque fois », m’a confié Meaghan.

Coup de coeur pour ses espadrilles ! Crédit photo : Kathy Buckworth

Coup de coeur pour ses espadrilles ! Crédit photo : Kathy Buckworth

Bien dit, n’est-ce pas?

Après notre entretien téléphonique, je le confirme à nouveau, elles sont très gentilles, généreuses et oui, je désire toujours être leur amie! Hahaha!

Bonne continuation Roseline et Meaghan! Nous serons de tout cœur avec vous pour la suite des Jeux à Rio.


**Jaime était à Rio pour pour couvrir les Jeux olympiques du 2 au 8 août en tant que média invité pour P&G et leur programme #MerciMaman.