Histoires d'hygiène... au féminin!

fille-besoin particulier-hygiène-féminine-DYS-maman-réflexion

Pour les jeunes filles qui entrent dans l'adolescence, la propreté peut rapidement devenir un véritable cauchemar.  On se rappelle que mon plus gros problème avec l'adolescence, c'est d'apprendre à mon Homme à se raser sans se trancher la gorge.  Mais s'il avait été une fille, une belle jeune femme-en-devenir nord-américaine des années 2000, évoluant dans un monde où les femmes poilues ne sont pas bien vues?

Je n'ai pas de fille, mais j'ai des amies qui ont cette chance et ô que j'ai un profond respect et une admiration sans bornes pour elles!  Ainsi, comme mon expérience personnelle dans le domaine féminin-à-besoin-particulier est relativement inexistante, mon billet d'aujourd'hui sera davantage une réflexion...  autant pour moi que pour vous!

Imaginez que votre enfant n'arrive pas encore à gérer l'aspect de la propreté reliée aux selles ou à la douche, qu'il ne "sent" pas lorsqu'il est sale ou qui ne s'habille pas seul ou encore, met toujours ses vêtements à l'envers.  Comment pensez-vous que vous allez lui apprendre à gérer les menstruations?  Et les poils qui poussent partout?  

Une de ces amies-super-héros me racontait récemment à ce sujet à quel point elle était inquiète d'arriver à cette étape de vie, sa fille ayant d'énormes troubles sensoriels et difficultés motrices.  Comment faire en sorte que la Demoiselle gère le flux sanguin, le changement de serviette et tout ce qui va avec, si elle est encore incapable de s'essuyer adéquatement après la selle?   Vues les difficultés encore très présentes à ce niveau notamment et de concert avec le médecin traitant, il aura été décidé de donner un contraceptif oral en continu à la demoiselle lorsque le "moment" viendra, afin "d'éviter" les menstruations.      

Pour ce qui est des poils, la question se pose encore pour elles, toutefois!  Si moi j'ai peur que mon fils se tranche la gorge en se rasant le poil de menton, mon amie, elle, craint un bain de sang si elle laisse sa fille se raser les jambes seule!  L'hypersensibilité de Mademoiselle interdisant l'utilisation de la cire et la présence de nouveaux poils partout (partout!) étant on-ne-peut-plus dérangeante, on se retrouve dans un cul-de-sac...  

Vous avez des trucs à partager avec nous?

On en rajoute une couche dans notre réflexion des problématiques que la puberté apporte chez les demoiselles à besoin particulier?

Le port du soutien-gorge.  Porter en tout temps un vêtement serré quand on est hypersensible et qu'on ne tolère que du "mou" depuis toujours.  L'Horreur avec un grand H!  Le soutien-gorge prend le bord dès que le parent a le dos tourné, l'enfant se gratte au sang quand il l'a sur le dos, bref, on ne sait plus quoi inventer!  

Une amie m'a dit que pour sa fille, elle lui aura fait porter des camisoles ou des soutiens de sport trop grands, plus doux, plus "lousses ».  Et à mesure que la Demoiselle s'habituait au port de ce type de vêtement, elle diminuait la taille jusqu'à ce que le soutien soit de la bonne grandeur.  

Dire que moi, j'anticipe le jour où il devra apprendre à se raser...  Juste ça!

Article rédigé par Annie Goudreau, Maman Dys 

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram