Histoire de pellicules, entre autres choses!

Enfants à besoin particulier, DYS, difficultés soins corporels, brossage de dents, lavage de cheveux

Encore une fois ce matin, au déjeuner, mon Dys m'a dit en mangeant ses céréales, "C'est drôle, quand je bouge la tête, y'a pleins de pellicules qui tombent!"...

C'est (pratiquement) notre quotidien, les "pellicules"...  qui ne sont pas des pellicules en fait, mais bien du shampoing mal rincé!

Parents d'enfant à besoins particuliers, vous comprendrez sans doute les difficultés reliées à l'hygiène corporelle de nos enfants, tout particulièrement lorsque ceux-ci grandissent et veulent être indépendants...  Combien de fois mon Homme est-il sorti de la douche avec une grosse motte gluante sur le dessus de la tête?  Oups, j'ai mis le shampoing, mais j'ai oublié de frotter/rincer !

Et que dire du brossage de dents!  Même avec une brosse électrique, le mouvement de va-et-vient du bras ne se fait pas dans la bouche, la brosse reste relativement au même endroit pendant 30 secondes, ou ne fait que les coins de la bouche, jamais les dents du devant.  

Comment on fait pour aider notre enfant quand ce dernier ne veut pas d'aide, parce que "tsé maman, un jour, tu ne seras plus là et je devrai le faire tout seul" (ouch mon cœur!).

Chez nous, on a trouvé un compromis pour les cheveux.  De temps en temps, maman les lave dans le lavabo de la cuisine en faisant un massage de tête.  Mon grand hypersensible adore les massages, y compris ceux de la tête, alors c'est une excuse qui passe encore!  Et pour éviter les crises parce qu'il a de l'eau dans le nez/les yeux, il se met une débarbouillette dans le visage (ça absorbe l'eau et c'est moins dérangeant que de la sentir dégouliner partout).  Bingo!

Pour ce qui est des dents, il n’a pas de miracle, aux grands maux les grands remèdes; quelques fois par semaine, maman se charge du brossage en profondeur, avec la brosse électrique ou manuelle!  Aussi, lorsque je me brosse les dents en même temps que lui devant le miroir, il a tendance à imiter mes gestes sans même que je lui en fasse la demande, lui avec sa brosse électrique, moi avec ma brosse régulière.  Ça ne donne peut-être pas un résultat parfait, mais c'est mieux que les 30 secondes au même endroit habituel...

Les difficultés liées à la propreté rencontrées chez moi sont toutefois bénignes, comparées à ce que d'autres parents peuvent vivre, j'en suis bien consciente!  J'ai la "chance" d'avoir deux garçons, le plus difficile sera probablement de leur apprendre à se raser sans se trancher la gorge!

Comment ça se passe chez vous?  Quels sont vos plus gros défis?  Vous avez des trucs à partager?  On veut vous lire!

Article rédigé par Annie Goudreau, Maman Dys

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram