Heureuse et fière d’être une femme

Certains n’aiment pas souligner les journées spéciales (Saint-Valentin, Jour de la Terre, Jour du Souvenir, etc.). Ils trouvent ça inutile car ils disent qu’on devrait y apporter une importance à tous les jours. D’une part, je suis d’accord avec eux. D’une autre, non, car je trouve ça bien qu’il y ait une journée dans l’année où nous prenons un moment collectivement pour souligner, et apporter une réflexion sur un sujet donné.

En cette journée mondiale de la femme, j’avais le goût de le dire haut et fort : je suis heureuse et fière d’être une femme, une maman, une conjointe, une amie…

Je suis également heureuse d’être une femme en 2013. Je suis une personne passionnée dans la vie : j’ai plein d’idées, de projets et, surtout, je veux réaliser mes rêves les plus fous. Disons qu’être une femme en 1800 aurait possiblement été un peu plus difficile pour moi. Mais encore, qui sait comment je me serais adaptée à cette époque?

Bref, je suis très reconnaissante d’être qui je suis, d’être là où je suis rendue et d’être aussi bien entourée… de femmes extraordinaires. Non seulement j’ai des amies merveilleuses… mais maintenant j’échange tous les jours avec des femmes généreuses, inspirantes et vraies via la communauté Je suis une maman.

Aujourd’hui, nous avons la liberté et la possibilité de faire ce que l’on veut. Nous pouvons voter, travailler, rester à la maison, œuvrer dans le domaine de notre choix… de prendre des décisions, de faire des choix, de contrôler (du mieux que nous le pouvons) notre sort.

La place que prend la femme a beaucoup évolué durant les dernières années. Pensez-y… c’est assez phénoménal comme changement. J'ose espérer qu'un jour, partout, ce sera comme ici. Cela dit, avec ce changement et cette nouvelle liberté vient une assiette qui est de plus en plus remplie. La plupart d’entre nous jonglent avec la famille, la carrière, la vie sociale en roulant à 120 km/h, 7 jours sur 7.

Il y a maintenant presque six ans, j’ai décidé de quitter mon emploi et de revenir à la maison pour être plus présente pour mes enfants. Quand mon fils est entré à la maternelle (il y a 3 ans), j’ai lancé Je suis une maman et j’ai commencé ma vie de pigiste à la maison.  Je suis comblée. Oui, je roule vite, mais je suis heureuse, car toutes les facettes de ma vie me passionnent et me comblent.  J’ai aussi découvert que je ne suis pas obligée de naviguer dans le courant de la vie pour être une femme heureuse et comblée.  Par exemple, cet hiver, mes enfants ne suivent pas de cours la fin de semaine. Malgré le fait qu’on s’est fait juger : « bien comment ça ??? », nous sommes très bien avec notre décision et nous passons du temps en famille les week-ends.

De votre côté, êtes-vous une femme heureuse ? Fière ?

J’espère que oui… et si la réponse est malheureusement non, sachez qu’il n’est jamais trop tard pour changer quelque chose dans votre vie pour trouver le bonheur, pour être heureuse. Petit pas par petit pas, vous pouvez y arriver.

Bonne journée de la Femme !

PictureConclusion.jpg