Entrevue avec l’inspirant Alexandre Bilodeau

En tant que famille ambassadrice cet hiver au Mont Orford, j’avais envie de m’entretenir avec un athlète qui inspire autant les jeunes que les plus vieux. Cette année, j’ai vu beaucoup d’enfants sur les pistes de ski et de jeunes qui s’entraînent pour des compétitions. Déjà à leur âge, ils sont motivés, déterminés et mettent le temps et l’énergie pour s’améliorer dans leur sport et franchir de nouveaux sommets. C’est beau à voir…

Entrevue avec Alexandre Bilodeau

1.    À quel âge avez-vous commencé à skier ?
À l’âge de 7 ans. C’est la victoire olympique de Jean-Luc Brassard qui m’a inspiré.

2.    À quel âge avez-vous commencé les compétitions ?
Presqu’aussitôt que j’ai commencé à skier.

Crédit photo : Mike Ridewood 


Crédit photo : Mike Ridewood 

3.    À quoi ressemble une journée d’entraînement ?
Ça dépend vraiment du moment de la saison. Mais je m’entraîne autant sur la neige, sur les rampes d’eau qu’en trampoline.

4.    Rêviez-vous, jeune, d’aller un jour aux Olympiques ?
Bien sûr ! Un peu comme tous les enfants qui font du sport. Mais c’est quand j’ai commencé à remporter des compétitions que je me suis dit que ça pouvait peut-être devenir plus qu’un rêve. 

5.    Est-ce que l’appui de vos parents était d’une grande aide ?
Absolument. Mes parents m’ont soutenu tout au long de ma carrière, dans les bons comme dans les mauvais moments. C’est d’ailleurs en partie grâce à ma mère qui voulait qu’on se trouve un sport en famille que j’ai commencé le ski.

6.    Maintenant que vous avez pris votre retraite, avez-vous peur d’avoir un manque étant donné que vous ne ferez plus de compétition ?
Au contraire, je suis encore plus occupé et impliqué que je ne l’ai jamais été. J’ai préparé ma retraite et j’en suis bien content. Autant comme étudiant que comme conférencier, ou même à titre de président des Jeux du Québec 2016 et d’ambassadeur des Olympiques spéciaux, je veux redonner à la communauté ce que le sport a pu m’apporter.

Crédit photo : Martin Girard, Shoot Studio


Crédit photo : Martin Girard, Shoot Studio

7.    Est-ce la paternité est dans les projets à court terme ?
Pour l’instant, je suis davantage concentré sur mon parcours professionnel, j’ai encore beaucoup à faire avant de devenir père.

8.    Auriez-vous des conseils pour les jeunes athlètes qui rêvent un jour d’aller aux Olympiques ?
Toujours suivre son cœur !

9.    Pouvez-vous partager avec nous une leçon apprise durant vos années en tant qu’athlète ?
Faire tout en son pouvoire pour n’avoir aucun regret. C’est la plus belle leçon que j’ai apprise en 2010 et en 2014. Savoir qu’on n’aurait pas pu en faire plus, qu’on a tout donné pour se rendre au sommet.

10. Une chose qu’on ne sait pas sur vous ?
Je me fais souvent battre aux échecs par mon frère Fred !    

Quel jeune homme inspirant ! Je pense qu’il n’a pas fini de nous épater… et je lui souhaite beaucoup de bonheur pour les années à venir. 

Déjà la fin de saison

Pouvez-vous croire que la saison de ski tire déjà à sa fin ? Bien que l’hiver m’a semblé long, j’ai l’impression que la période de ski a passé vite comme un éclair. Heureusement que le ski de printemps est à nos portes. Bien hâte d’aller faire un tour avec la familia pour un heureux mélange ski/terrasse !

Mont Orford

N’oubliez pas que la pré-vente pour la saison 2015-2016 est présentement en cours et vous pouvez bénéficier de rabais allant jusqu’à 43 %. Et n’oubliez pas, en vous abonnant tout de suite pour l’an prochain, vous pouvez skier pour le reste de cette saison aussi… donc jusqu’à la mi-fin avril. Par exemple, un abonnement familial au Mont Giroux est de 799 $ ou 199 $ pour un enfant. 

Et n’oubliez pas la belle promotion « les dimanches en famille ». Profitez de tarifs intéressant pour une belle journée de ski familiale.  

Bonne fin de saison de ski !

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter

Merci au Mont Orford pour cette collaboration. Comme toujours, les opinions émises sont 100 % les miennes et je les partage en toute honnêteté.