Conseils pratiques pour voyager avec un enfant

 Conseils pratiques pour voyager avec un enfant-trucs de maman-conseils-bébé-avion-tout inclus-croisière-hotel-destination-bébé-testés et approuvés-voyage-Je suis une maman
Toutes les photos ont été prises par Isabelle George

J’ai cette chance immense je le sais, j’en suis consciente et reconnaissante de voyager beaucoup avec mon fils, du haut de ses presque trois ans.

Choisir la destination

 Conseils pratiques pour voyager avec un enfant-trucs de maman-conseils-bébé-avion-tout inclus-croisière-hotel-destination-bébé-testés et approuvés-voyage-Je suis une maman

La période Avant Cédric (oui oui, il y a clairement un avant et un après) était tout ce qu’il y a de plus simple en termes de voyage. La question que l’on se posait alors : où veut-on aller cette année ? C’était pratiquement le seul critère à prendre en considération.

La période Après Cédric a ajouté quelques critères de sélection dans le choix de nos destinations. Bien que pour certains parents, ça ne change rien aux endroits à visiter dans le monde, nous sommes plus du genre à nous adapter pour que tous les trois y trouvions notre compte et que, surtout, le voyage rende notre vie de parents plus simple ! Donc, il faut lire entre les lignes que l’on a décidé de remiser les longs vols de l’Europe et ces visites culturelles pour quelques années. 

 Conseils pratiques pour voyager avec un enfant-trucs de maman-conseils-bébé-avion-tout inclus-croisière-hotel-destination-bébé-testés et approuvés-voyage-Je suis une maman

Conseils pratiques : Voici certains critères que l’on prend en considération pour choisir une destination: s’il y a un décalage horaire important pouvant affecter le sommeil, la durée du vol en avion et la destination doit offrir des vols sans escale, la sécurité du pays, la distance entre l’aéroport et l’hôtel.

Le voyage en avion

Pour le moment, nous trouvons qu’avec un enfant en bas âge, le mieux que l’on peut faire pour en profiter au maximum pour s’amuser et relaxer est un endroit avec la mer (vive le sable et ses jeux infinis).  

Son baptême de l’air fut durant son huitième mois de vie, nous avions opté pour un tout compris au Mexique très familial afin de nous assurer d’avoir tous les essentiels sur place. Vous pouvez même retrouver quelques conseils que j’ai résumés dans cet article : Petit guide 101 pour voyager avec bébé.

Ce voyage s’est si bien déroulé que nous avons décidé de voyager 2 autres fois avant qu’il ait 2 ans pour profiter du fait qu’un enfant en bas de 2 ans n’a pas de siège en avion, donc ne paye pas. C’est quand même un avantage assez important ! Très pratique pour le portefeuille, mais un peu plus difficile à gérer durant le vol lorsqu’il est tout prêt à souffler ses 2 bougies. 

Conseil pratique: réservez une allée ! On peut donc profiter de l’espace de l’allée pour avoir un peu plus de place et l’on ne dérange personne lors des allers-retours dans l’avion pour dégourdir les petites jambes agitées de notre enfant. Puisque notre enfant est sur nos genoux, il devient difficile de baisser sa tablette. Je suggère donc de réserver les sièges d’avion pour s’assurer que le papa soit à côté afin d’utiliser sa tablette pour manger et jouer (vive les livres d’autocollants qui occupent longtemps).

 Conseils pratiques pour voyager avec un enfant-trucs de maman-conseils-bébé-avion-tout inclus-croisière-hotel-destination-bébé-testés et approuvés-voyage-Je suis une maman

L'hébergement

Lors de nos voyages, nous avons séjourné en hôtel, en bateau de croisière et en condo tout équipé. Les avantages et inconvénients de chacun de ces choix :

La grosse différence : la nourriture. En hôtel, selon le forfait, ce que je trouvais difficile, c’est l’accessibilité à la nourriture. Vous savez les collations à toute heure de la journée ! De plus, en hôtel, cela veut dire assis à la table d’un resto 3 fois par jour (pas toujours facile avec un enfant en bas âge).  En tout inclus, un de mes petits trucs était d’apporter au buffet un sac Ziploc à tous les repas. Ainsi, avant de partir, je prenais des fruits, des croissants, des céréales, etc., puis je les apportais à la plage. En condo, on peut faire une épicerie et reproduire tous les repas préférés de notre enfant ou presque, mais ça ressemble à la routine de la maison…préparation, vaisselle, etc. 

Finalement, on choisit l’option la plus adaptée à notre réalité et ça change si vite selon l’âge de notre enfant. 

Pour ce qui est de la croisière, c’est selon moi le meilleur des deux mondes ! Pour des personnes actives comme nous, ça change le mal de place de découvrir tous les jours des endroits différents. On a donc un équilibre entre les visites, la plage, le changement et la nourriture est selon moi toujours supérieure au forfait en tout compris. 

 Conseils pratiques pour voyager avec un enfant-trucs de maman-conseils-bébé-avion-tout inclus-croisière-hotel-destination-bébé-testés et approuvés-voyage-Je suis une maman

Conseil pratique : Puisque nous avons un enfant qui doit encore faire une sieste d’après-midi et qu’il se couche tôt, un de nos critères ESSENTIELS, est d’avoir un balcon. Durant la sieste, nous pouvons continuer à profiter du soleil et être encore à l’extérieur le soir. Il faut donc prévoir de mettre dans sa valise le moniteur de la maison. (Certains hôtels disposent de moniteurs si vous l’avez oublié, vérifiez le coût !)

 Conseils pratiques pour voyager avec un enfant-trucs de maman-conseils-bébé-avion-tout inclus-croisière-hotel-destination-bébé-testés et approuvés-voyage-Je suis une maman

Voyager sans l'autre parent

J’ai aussi eu l’opportunité de voyager avec mon fils et ma mère, pour permettre à papa de travailler plus fort, ahahah! Un document important à prévoir : la lettre de consentement. Document essentiel si les deux parents ne voyagent pas avec l’enfant. Il existe un formulaire que l’on trouve ici.

 Conseils pratiques pour voyager avec un enfant-trucs de maman-conseils-bébé-avion-tout inclus-croisière-hotel-destination-bébé-testés et approuvés-voyage-Je suis une maman

Conseil pratique : Lors de ce voyage, j’avais jeté la lettre de consentement une fois rendue à destination. Revenue à Montréal, le douanier m’a spécifié qu’il me fallait toujours cette lettre…oups ! Il faut donc la conserver jusqu’à notre retour à la maison. Le douanier m’expliquait que puisque Montréal est une ville de transit, j’aurais pu enlever mon fils et ensuite transiter vers une autre ville. Bon à savoir ! Il me confirmait aussi que selon les statistiques, les mères enlèvent plus les enfants que les pères…donc nous sommes plus sujettes à être vérifiées.

Des conseils, je pourrais en lister des centaines. Mais bon, l’essentiel est aussi de vivre le moment présent et d’accepter qu’on ne contrôle rien ; un peu de préparation, beaucoup d’aventures et assurément des souvenirs magiques !

Sur ce, bon voyage !

Article rédigé par Isabelle George

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram