Basket pour le diabète : un nouveau programme à découvrir 

J’ai toujours été interpellée par les programmes et les projets qui viennent aider les jeunes, qui ont une mission d’inculquer de saines habitudes de vie. Chose que vous ne savez peut-être pas sur moi, avant ma vie de blogueuse-chroniqueuse, j’étais responsable des programmes jeunesses pour la Fondation des maladies du cœur et un de mes mandats était justement l’importance de passer le message qu’il faut prendre soin de nous : bien manger et bouger régulièrement. Je visitais une trentaine d’écoles chaque année.

Quand on m’a parlé du programme Basket pour le diabète, parrainé entre autres par la Financière Sun Life, je savais que je voulais aider à faire rayonner ce beau projet. 

Puisque j’avais déjà un engagement le jour du lancement, Émilie, collaboratrice au site est allée afin d’en apprendre plus sur le projet. Voici TOUS les détails. 

En arrivant au Repaire jeunesse Dawson à Verdun, j’ai tout de suite remarqué le magnifique terrain de basket! Quelle chance j’ai eue d’assister à cette belle inauguration! C’est en compagnie de plusieurs dizaines de jeunes, qui en profiteront dans les prochains mois, que la Financière Sun Life, la NBA Canada, les Raptors de Toronto et les Repaires jeunesse du Canada nous ont présenté un des résultats de leur beau projet au Québec; ce terrain de basket tout rénové, au profit de la collectivité et du Repaire jeunesse Dawson. On a vu sur une vidéo qu’un groupe d'employés de la Financière Sun Life a contribué bénévolement aux travaux, le résultat est impressionnant ! 

L’objectif du programme Basket pour le diabète est de faire bouger les jeunes en leur proposant des défis hebdomadaires, des collations santé et ils pourront aussi en apprendre plus sur le diabète, car comme Jacques Goulet de la Financière Sun Life l’a si bien dit : « Un enfant en santé aujourd’hui est un adulte en santé demain ». Des jeunes des Repaires jeunesse de Montréal, Longueuil et Stoneham-et-Tewksbury participeront cet hiver au programme de six semaines axé sur la santé et le mieux-être. Le but de les faire bouger est de grandement réduire les risques qu’ils développent le diabète de type 2. Après tout, pour encore une fois citer Jacques Goulet, « la santé, ça ne s’achète pas ». 

J’ai aussi eu la chance de m’entretenir avec Anaïs Favron, animatrice à la télé et à la radio. Elle m’a confié que malgré sa petite taille, elle est une joueuse émérite de basket, et ce depuis son plus jeune âge. Elle a même joué au niveau universitaire! C’était donc avec beaucoup de joie qu’elle était présente pour couvrir l’événement sur ses médias sociaux, d’autant plus que les causes en lien avec les enfants la touchent particulièrement. Rappelons qu’elle est maman d’un grand garçon d’aujourd’hui 19 ans. 

Mon moment préféré de la soirée a sans aucun doute été lorsqu’à la toute fin, les jeunes ont signé un document pour s’engager à avoir de bonnes habitudes de vie. En effet, bouger est une composante importante de la santé, mais bien manger, éviter de fumer, etc. en sont aussi! 

Pour en apprendre plus sur le projet, rendez-vous sur www.basketpourlediabete.ca . En tant que parent, en tant que femme, en tant que citoyenne – je suis touchée de voir des entreprises semer du beau et du bon pour aider les futurs adultes de demain. La Financière Sun Life, NBA Canada, les Raptors de Toronto et les Repaires jeunesse du Canada – je vous dis MERCI. 

Photos fournies par la Financière Sun Life

Article rédigé par Jaime Damak

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter
Suivez-moi sur Instagram

Décharge. Ce texte est présenté par la Financière Sun Life. Comme toujours, les opinions émises sont 100 % les nôtres.