5 choses à ne pas dire à son enfant

Quand Hélène Boissonneault, coach parental, a partagé l’article il y a quelques semaines sur Twitter, j’ai tout de suite été intriguée. En le lisant, j’ai réalisé qu’il est primordial de bien formuler les phrases qui sortent de notre bouche et de poser les bons gestes, car, à long terme, ils peuvent avoir des répercussions négatives sur nos enfants. Je suis coupable. J’ai déjà prononcé quelques-unes de ces phrases. Celle qui remporte la palme chez moi : je suis déçue.

Bien entendu, je ne suis pas parfaite. Même si je désire profondément changer, je vais m’échapper, et je vais me tromper. Par contre, en étant consciente de la chose, je pense que je peux m’améliorer et je vais tenter de le faire.

Ce que j’aime de l’article d’Hélène, c’est que  non seulement elle y énumère les phrases à ne pas dire à son enfant, mais elle nous donne également des solutions alternatives, des suggestions pour exprimer ce que nous ressentons, mais de façon positive.

Par exemple.

À ne pas dire : Celui-là, c’est mon plus tannant.
À dire : Celui-là, il en a de l'énergie. Il pourrait être marathonien c'est certain !

À ne pas dire : Il me déçoit.
À faire : Souligner ses réussites. L’aider et l’encourager là où il pourrait s’améliorer.

À ne pas dire : Il ne fera jamais rien de bon dans la vie.
Pourquoi : Entendre ces mots à répétions, il pourrait finir par les croire et à possiblement ne rien faire de bon dans sa vie.

Pour la liste complète d’Hélène ainsi que ses pistes de solutions, rendez-vous sur son site Maman et bien plus encore. Bonne lecture ! 

Avez-vous entendu des phrases dans votre jeunesse qui vous ont suivi dans votre vie adulte ? Si oui, lesquelles ?