Mon bébé a 7 ans

Et oui, aujourd'hui mon bébé a 7 ans.

Il y a 7 ans, nous étions un dimanche et j'avais l'impression de continuellement faire pipi dans mes culottes... mais pas un gros pipi comme si je perdais mes eaux mais juste assez pour m'énerver.

Je suis allée faire un tour à l'hôpital, seule comme une grande, pour être examinée.

Je suis arrivée à l'hôpital vers 15h00.  J'ai attendu un peu, à 16h00 j'ai vu le médecin sur appel de ma clinique. Elle m'examine et prend un échantillon de mon "pipi". Après l'avoir examiné sous le téléscope, elle me dit que ce sont mes eaux qui coulent très très lentement. Elle me propose de retourner à la maison et de revenir quand les eaux vont vraiment crever ou encore de me crever les eaux pour entamer le travail.

Sans hésitation, je lui demande de me crever mes eaux.  Elle me demande avec qui je suis venue, où était mon sac. Je lui ai répondu que j'étais toute seule et que je n'avais rien avec moi! :)  J'ai alors appellé mon mari, qui lui est malade avec un méga rhume d'homme. 

Après l'appel, tout s'est déroulé assez rapidement.

À 17h00, on a crevé mes eaux. Dre. Vaillancourt croyait que le processus serait long, elle m'a demandé de marcher dans les corridors pour accélérer le travail. Elle se disait que j'accoucherais vers minuit si tout allait bien (car j'étais déjà rendu à 4 cm.) À 17h10, mon mari est arrivé et vers 17h30 je croyais mourir dans le corridor tellement mes contractions étaient fortes. J'avais tellement mal.

L'infirmière m'évalue et n'en revient pas de l'intensité de mes contractions.  Si je voulais l'épidurale, c'était maintenant ou jamais. J'avais assez mal alors j'ai opté pour l'avoir. Le travail avançait si rapidement que l'épidural n'a pas bien fonctionné, je ressentais beaucoup la douleur lors des contractions.

À 19h40, c'était déjà le temps de pousser. J'étais assez déterminée. À chaque poussée, je demandais au médecin pour un chiffre. Je voulais savoir, selon elle, combien de poussées il me restait. Disons que les chiffres ont descendus assez vite. Et à 20h02, elle me dit: "Arrête de pousser car tu vas déchirer!". J'ai pris une grande respiration et même si tous les muscles de mon corps voulaient pousser pour que bébé sorte, je suis restée concentrée et là avec toute ma volonté j'ai arrêté de pousser et Dre Vaillancourt a sorti mon garçon tout doucement.

Aucune déchirure, aucun point de souture et un beau bébé en santé.
Quand j'ai appelé ma mère pour lui annoncer la bonne nouvelle, elle ne me croyait pas! Ça faisait juste trois heures!

Depuis ce jour, mon garçon a une place toute spéciale dans mon coeur.
Je l'aime tellement.

La naissance de son enfant, quel beau miracle de la vie.
Bonne fête mon petit coeur! :)

 

1 Comment