Un départ émotif

Nous sommes rendus à Montréal la veille de notre départ.  Étant donné que notre vol partait à 8h50 et que nous devions nous rendre à l’aéroport de bonne heure, nous voulions dormir le plus longtemps possible. 

Nous sommes arrivés à l’aéroport et nous avons procédé à l’enregistrement.  La madame nous a remis nos cartes d’embarquement et j’ai réalisé que nous n’étions pas assis ensemble.  Nous étions tous placés dans des rangées différentes.  Moment de panique- la madame m’a assuré que tout serait « ok » et qu’elle s’occuperait de tout.  Ouf- soulagement.  Elle m’a dit d’aller voir la personne au kiosque d’embarquement avant notre vol.

Donc, quelques minutes avant l’embarquement, je me suis dirigé vers le kiosque.  J’ai attendu  patiemment, lorsque mon tour est arrivé, j’ai appris qu’il serait impossible pour nous d’être assis ensemble.  Nous devions embarquer dans l’avion et se débrouiller soi-même (en demandant aux gens de bien vouloir changer de place).  Je n’étais pas impressionnée avec le service d’Air Canada. 

Nous embarquions dans l’avion et nous devions attendre que tout le monde soit assis avant de faire des demandes.  Mes enfants qui ont pris l’avion seulement une fois auparavant ne voulaient pas être assis « seul » et je les comprenais.  Je leur ai demandé de rester assis tranquille quelques minutes et j’allais m’occuper de trouver une solution.  Quelques secondes plus tard, nous étions tous assis, séparés, et là ce que j’anticipais, arriva.  Mes deux enfants se sont mis à pleurer.  J’étais trop loin pour les consoler.  Mon conjoint, qui était plus près leur parlait.  Moi durant ce temps, je demandais l’aide d’un agent de  bord qui était très gentille et compréhensive.

Finalement, après quelques minutes de discussion et de demandes, une madame a changé de place avec mon fils et un homme (merci Sandra!) a changé de place avec ma fille.  Même si nous n’étions pas tous assis ensemble, au moins papa était avec fiston et moi j’étais avec ma poulette.

Ouf- que d’émotions!  Et nous n’étions pas encore partis!

Ce n’était que le début d’un séjour qui restera graver dans nos mémoires pour toujours.

Voici quelques photos de notre départ...

 

Comment