L'intimidation à 5/6 ans ?

J'ai longtemps hésité avant de partager ceci avec vous.  Cependant, après réflexion, je trouvais ça important de vous en parler.  Comme je l'ai mentionné dans un billet précédent, j'ai été victime d'intimidation au primaire et au secondaire.  C'était vraiment difficile.  Les enfants peuvent parfois être très méchants. Étant donné que j'avais été victime d'intimidation, c'est drôle à dire, mais je pensais que c'était fini dans ma vie.

Donc imaginez ma grande surprise et le choc que j'ai eu quand j'ai appris cette semaine que mon fils a été victime d'intimidation à l'école.  Je tiens à préciser que mon fils est seulement en maternelle.  Est-ce qu'un enfant de 5 ou 6 ans peut intimider d'autres enfants ?  Est-ce qu'il est en mesure de bien raisonner et comprendre ses actes ? Je me suis longuement posé la question cette semaine et je suis toujours aussi confuse.  Néanmoins, mon fils a vécu une situation très déplaisante et il a été secoué par l'événement.

Voici son histoire.

Mon garçon est arrivé de l'école un après-midi cette semaine avec une enveloppe dans son sac.  Il me montra l'enveloppe et m'a dit qu'il devait donner son Nintendo DS à son ami ou lui en acheter un et l'enveloppe lui avait été donnée pour lui rappeler ce qu'il devait faire.  Je vais être bien franche avec vous, lorsqu'il me racontait son histoire, j'avais la tête ailleurs et je l'écoutais à moitié. J'étais en rush de fin de journée.  Sincèrement, je croyais que c'était juste pour jouer toute cette histoire d'enveloppe et de DS.  

Au souper, je raconte à mon conjoint l'histoire de l'enveloppe puis je demande à notre fils de lui montrer. On croyait sincèrement que c'était une niaiserie de petits garçons alors mon conjoint a pris l'enveloppe et l'a mis dans la récupération.  Quand mon fils a vu l'enveloppe tomber dans le bac, IL A CAPOTÉ.  Il s'est mis à pleurer, presque trembler.  On ne comprenait plus rien.  On lui demande pourquoi il était en mode panique et il nous répond ceci en pleurant: "Si je ne lui apporte pas mon DS ou un nouveau DS, Julien* ne sera pas gentil avec moi.  Il faut que je lui amène. Cet "ami" là n'est pas gentil."

À ce moment, je voyais la boucane sortir des oreilles de mon conjoint.  On a consolé notre fils.  On lui a aussi expliqué que la situation n'était pas correcte.  Son confrère de classe ne pouvait pas lui faire de telles demandes et lui faire peur.  Si un événement se produirait à nouveau, ce serait important pour lui d'aller voir son professeur et de nous en parler immédiatement.  Le lendemain, j'ai parlé au professeur pour lui aviser de la situation.

J'en reviens encore pas que c'est arrivé.  En tant que société, il faut vraiment agir pour mettre une fin à l'intimidation que ce soit à l'école, au parc, au travail, etc.  Je crois que dès un jeune âge, nous pouvons guider nos enfants à faire preuve d'empathie envers les autres.  J'ai trouvé ce site qui donne de très bons conseils et des pistes.  Selon Madame Pouliot, nous pouvons prévenir l'intimidation dès le préscolaire.  Je vous invite à visiter son site en cliquant ici

Cet événement m'a aussi fait réaliser à quel point il est PRIMORDIAL d'écouter nos enfants lorsqu'ils nous parlent, lorsqu'ils se confient à nous. ll ne faut pas avoir peur de poser des questions pour bien comprendre ce qui se passe et être en mesure de les aider et de les guider face aux incontournables obstacles de la vie.

Merci pour votre écoute.

*J'ai changé le nom du garçon pour garder l'anonymat.

Jaime DamakCommentaire