À l'aube d'un nouveau chapitre

Pour celles qui me lisent depuis un certain temps ou encore pour mes amies qui prennent de mes nouvelles via mon blogue, vous savez que dans le passé, je n'étais pas une grande adepte du changement.

La vie est drôlement faite car depuis que j'apprends à plus jouer la carte du "lâcher prise", je suis capable de mieux dealer avec les changements qui surviennent dans ma vie. Et je ne suis pas à plaindre, car dans la dernière année, ma vie a été remplie de changement mais j'ai vécu des belles choses et différentes opportunités se sont présentées à moi.

Chose que j'ai apprise et que je continue à pratiquer car pour moi, la notion n'est pas 100% acquise est d'accepter là où la vie nous mène.

Cette citation m'a beaucoup inspiré:

“Accept - then act. Whatever the present moment contains, accept it as if you had chosen it. Always work with it, not against it.” ― Eckhart Tolle

Maintenant, j'essaie de nager avec la vague au lieu de me débattre comme une folle dans le contre courant. Ce n'est pas toujours facile. Parfois, j'ai peur. Parfois, je pleure. Parfois même, je résiste encore. Mais ces moments où j'ai peur ou je résiste sont de plus en plus courts.

J'ai l'impression, et corrigez-moi si j'ai tort, que la vie va tellement vite, que nous oublions parfois d'avoir la gratitude. Personnellement, je trouve que c'est une valeur importante parce que si nous sommes incapable de reconnaitre tout ce qu'on a, nons aurons de la difficulté à être heureux car nous allons toujours en vouloir plus.

Cette semaine sera la fin d'un chapitre pour moi (programme McDo qui tirera à sa fin) et le début d'un nouveau pour mon conjoint (il commence son nouvel emploi jeudi). En écrivant ce billet, je réalise que ça fait quelques jours que je résiste à ce changement. J'ai peur, j'ai également de la peine.

Je suis présentement assise à mon ordinateur, dans ma chambre d'hôtel à l'aéroport et je pleure. Mais ce sont des larmes de joie car je viens de réaliser quelque chose. Imaginez, j'étais en train de nager dans le contre courant. Assez ironique, n'est-ce pas?

Alors je vais changer de direction et par le fait même, d'attitude...
Je vais profiter de ces derniers jours avec mes collègues du programme.  Je vais donner mon maximum et je vais rester ouverte à ce que la vie me réserve à la fin de ce chapitre. 

Et en ce qui concerne mon conjoint, je vais faire de mon mieux pour le supporter dans cette nouvelle aventure, au lieu de paniquer (je suis un peu stressée ces temps-ci...).

Ah la la, à me relire je me trouve très drôle.
Je vous l'avais pourtant dit que la notion n'était pas 100% acquise. ;)

Toute blague à part, le simple fait d'avoir fait cette réalisation m'a tellement fait du bien. Je me sens mieux, je me sens plus ouverte et très reconnaissante pour tout ce qui nous arrive.

Merci pour votre écoute! :)

3 Comments