Témoignage de lectrice : Cindy Lou Champ

Voici le témoignage d'une lectrice de Je suis une maman, Cindy Lou Champ. En lien avec le texte publié par Jaime sur son blogue : Quand l'épuisement frappe à ta porte.

Salut Jaime,

Je viens de lire ton texte sur l’épuisement! Beau texte qui nous fait du bien.

Mai 2012, premier dégât d’eau

Le sous-sol est déclaré perte totale; nous décidons de prendre l’argent des assurances et de tout refaire nous-mêmes.

Juillet 2012, deuxième dégât d’eau

Tous les matériaux achetés sont finis. On recommence. Les assurances de la maison augmentent considérablement

Décembre 2014... troisième dégât d’eau

On rentre chez-nous le 25 décembre au soir... et oui un 3e dégât d’eau! La moitié de mes planchers doit être enlevée. On décide de ne pas appeler les assurances par peur de ne plus être assurables. Le 29 décembre, on se rend compte que le chauffe-eau sent le « chaud », il faut changer le branchement, sans quoi on risque de passer au feu.

Le 31 décembre, au moment de partir faire le party pour enterrer cette maudite année, l’auto ne recule pas! Problème de frein à main. On en rit, car on ne sait pas comment réagir devant tous ces coups de la vie.

Le 1er janvier, on décide de faire les bagages et d’aller se ressourcer avec les trois mousses, histoire de changer d’air. Je descends à la salle de lavage et en remontant, je me sens vraiment essoufflée. Je m’assois sur le bord de mon lit et en parle à mon chum qui est en train de remplir l’auto.

Il me dit : « on va se remettre en forme ».

Je lui dis que ce n’est pas une question de forme. Je reprends mon souffle. Dans l’auto je ne me sens pas trop bien. En arrivant chez mes beaux-parents, le simple fait de sortir de l’auto pour entrer dans la maison m’essouffle au plus haut point. Je m’inquiète, je prends ma tension chez mes beaux-parents, mon cœur bat à 128. Je décide d’aller à l’hôpital avec ma belle-mère. Six heures plus tard, je reçois les résultats de mes prises de sang : j’ai un caillot de sang, mais ils ne savent pas où. Ils décident de me garder pour pousser les tests. J’appelle mon chum qui est resté avec les trois enfants. Je capote un peu, qu’est ce qui m’arrive? Je ne peux pas flancher, moi la super maman. Résultat : deux embolies pulmonaires, une dans chaque poumon. Je suis soulagée, je me dis que ce n’est rien de grave. Ils me gardent 2 jours, scan, écho cardiaque, etc. Je repars avec une médication à prendre pour 6 mois et des piqûres à me faire tous les jours pendant 10 jours. Je dois aller au CLSC aux deux jours contrôler mon sang pour qu’il ne soit pas trop épais. Je rentre chez moi et commence à prendre conscience que c’est très grave ce qui m’est arrivé! Je pleure. Je ne peux même pas m’occuper de mes enfants, car je suis trop essoufflée. Mon chum prend quelques jours de congé, mes sœurs et ma mère se relaient pour les enfants, les accompagnent à l’école, etc. Je suis assise sur mon divan et je prends conscience que cette fois-ci je dois accepter que j’ai besoin d’aide. Ouf que c’est dur!

Ça m’a pris un bon mois pour reprendre mes activités de la vie courante. Dur dur pour une maman qui ne se permet pas de s’arrêter. Qui veut performer pour que tout son petit monde soit heureux. Ça m’a fait grandir, et je me suis rendu compte qu’on doit se permettre d’être faible parfois.

Avril 2015

Quelques mois plus tard, je me présente à mon premier rassemblement JSUM. J’ai tellement pleuré cette journée-là! Les invitées Josée Boudreault et Karine Champagne sont venues me secouer au plus profond de mon être. Leurs messages tombaient à point dans ma vie : « être sa meilleure amie, se choisir, se faire passer en premier ».

 Crédit photo : Colimacie Studio

Crédit photo : Colimacie Studio

On vit tous des moments de faiblesse, il faut voir les signes que la vie nous envoie de temps à autre. Depuis cet incident, j’en suis plus consciente. Je ne m’en demande plus autant, j’accepte l’aide et je la demande parfois.

J’aime te lire, Jaime, continue ton beau travail! Tu nous fais sentir moins seule comme maman!

Texte rédigé par Cindy Lou Champ