Son premier emploi d’été

Depuis plusieurs mois, Fiston me parlait qu’il voulait avoir un travail… Il désirait avoir plus d’autonomie et plus d’argent. Nous étions allés à quelques endroits, mais tous nous disaient qu’il devait attendre d’avoir 16 ans... Il allait avoir ses 15 ans sous peu.

Comme rien n’est à son épreuve et qu’il en faut beaucoup pour le décourager, mon fils a continué ses recherches. En début d’année, nous avons vu passer un cours pour devenir aide-moniteur dans un camp d’été. Avec la passion dans les yeux, il m’a demandé de l’inscrire aux deux journées de formation.  

Sans difficulté et avec tellement de bonheur, il a vécu ces deux journées le cœur rempli de confiance. 

Premier emploi

À la suite de la formation, il devait faire parvenir un curriculum vitae s’il désirait poursuivre la démarche vers l’emploi d’été. Ensemble, nous avons fait son C.V. et il est allé le remettre à la responsable du camp.

Je dois avouer qu’à ce moment, j’ai senti que mon fils était devenu vraiment grand et que ce n’était manifestement plus mon petit garçon.

Après, il a attendu… Je crois que ce fut deux longues semaines pour lui. Pour moi aussi.

Enfin, un samedi matin il a reçu l’appel tant espéré. Il était convoqué pour une entrevue de groupe et une entrevue individuelle. Du mieux que j’ai pu, je l’ai aidé à se préparer. Il m’impressionnait par ses réponses et sa grande confiance. Il voulait ce travail.

Le fameux jour de l’entrevue est arrivé… elle a duré près de 3 heures. J’attendais avec impatience son appel pour me dire qu’il avait terminé. Lors de cette attente, j’ai réalisé que l’été dernier avait probablement été mon dernier été avec mon fils, mes dernières vacances d’été en famille… 

Il est revenu de son entretien d’embauche un peu nerveux, mais très fier de lui. Il m’a raconté en détail comment ça c’était passé. J’étais fière tout autant que lui.

Maintenant, il restait à attendre la réponse…

Dix jours plus tard, il a reçu l’appel : il avait l’emploi. Son sourire en disait très long.

Cet été, mon fils passera ses journées à s’occuper d’enfants dans un camp de jour. Il se lèvera tous les matins pour aller au travail et gagner des sous pour lui.  

Il a grandi drôlement rapidement. C’est cliché, mais tellement vrai.

Je ne suis pas une experte, mais je vous propose 5 trucs pour aider votre enfant à obtenir son premier emploi d’été. Du moins, ces 5 trucs ont aidé grandement mon fils :

  1. Encouragez-le à faire des petits emplois ou du bénévolat tel que garder des enfants, promener des chiens ou encore passer les circulaires. Cela lui apprendra ce qu’est de travailler et ça permet de remplir son curriculum vitae.
  2. Permettez-lui de se réaliser dans ses passions, tout comme les petits boulots ou le bénévolat, ces expériences permettront de remplir un premier curriculum vitae. 
  3. Simulez des entrevues : faites le nommer ses défauts, ses qualités, ses forces, pourquoi il devrait être choisi et pourquoi il veut ce travail. Ces questions reviennent toujours en entrevue. Plus il sera préparé, moins il sera nerveux.
  4. Apprenez-lui à avoir une poignée de main assurée et à regarder les gens dans les yeux. Cela démontre de la confiance et de l’assurance. Pour un employeur, c’est toujours agréable de savoir que l’on embauche une personne qui a confiance en elle et en ses capacités.
  5. Finalement, encouragez-le à postuler pour un emploi qu’il aimera et qui le passionnera. Ce sera plus facile pour lui de se vendre lors de l’entrevue et il passera un été agréable. De plus, il comprendra l’importance d’exercer un métier que l’on aime. 

Bon été ! 

Article rédigé par Hélène Boissonneault
Son site: www.educatrucs.com
Sa page Facebook:  www.facebook.com/educatrucscom