Séparation, garde partagée et batteries vidées !

Une séparation, ça n’est jamais agréable. Quand on a des enfants, c’est un peu pire ! Un jour, ça m’est arrivé, ma vie de famille a éclaté.   

Séparation

À cette époque, comme une lionne, mon premier réflexe a été de demander la garde complète de mes enfants puisque, dans ma tête, il n’y avait que moi qui étais capable d’assurer un suivi adéquat de tous leurs rendez-vous et de toutes leurs particularités (nous sortions tout juste d’une course au diagnostic avec le plus jeune, et devions plonger dans le monde encore inconnu des handicaps invisibles). Depuis leur naissance, j’étais avec eux tous les matins et tous les soirs, voyais à tous leurs besoins, je ne m’imaginais tout simplement pas me retrouver du jour au lendemain sans eux ! Et surtout, dans ma tête, j’étais la seule personne compétente pour prendre soin d’eux. Bref, je me mettais beaucoup de pression de maman-parfaite sur les épaules ! 

Je me suis toutefois laissé convaincre de tenter la garde partagée, puisqu’au bout du compte, j’étais complètement épuisée, mes batteries, vidées, au bord de la dépression (pour ne pas dire carrément en plein dedans !).

Quelle ne fut pas ma surprise de réaliser, après quelques mois, que la garde partagée, c’était la meilleure chose qui pouvait m’arriver à MOI, Maman-épuisée ! L’énergie revenait tranquillement, j’étais plus disponible de corps et d’esprit pour mes enfants et, surtout, plus disponible pour moi ! Le plus difficile aura été de lâcher-prise, d’apprendre à faire confiance à l’autre parent, d’apprendre à accepter le fait que quelqu’un d’autre que nous a le contrôle sur nos enfants, même si ce quelqu’un d’autre, c’est le papa ! J’y suis arrivée après quelques années de pratique... En acceptant de lâcher prise et de faire confiance à l’autre, on finit par recharger complètement nos batteries en apprenant à prendre soin de la femme en nous. Quand on réalise qu’on n’a plus besoin de prendre toutes les responsabilités sur nos épaules, que, pendant une semaine, on a plus que nous à qui penser, c’est à ce moment qu’on arrive à reprendre des forces ! 

Le plus beau dans toute cette histoire, c’est que mes fils sont heureux. Ils ont une maman heureuse et bien dans sa peau qui est disponible pour eux, et un papa qui fait les choses différemment qui est aussi disponible pour eux. 

Pour les mamans qui sont toujours en couple avec le papa, j’aurais envie de vous suggérer, avec la meilleure des intentions, d’essayer le lâcher-prise. Faites confiance à l’autre, acceptez que, même s’il ne fait pas les choses exactement comme vous, ça ne veut pas dire que ça n’est pas bien fait ! Juste ça, ça pourrait alléger votre pression de maman-lionne-parfaite et vous permettre de recharger vos batteries à vous aussi ! 

Profitez de l’été et du beau temps pour essayer et, surtout, pensez à vous !

Annie Goudreau
http://morceaux-arc-en-ciel.blogspot.ca/