Réfléchissons

Parfois nous avons comme société des préjugés par rapport au sexe, à l’âge, au métier que certains font, etc.  La vie nous joue de gentils tours pour nous faire réfléchir et il y a quelques semaines j’ai vécu un moment difficile qui a fait tomber des préjugés.

Voilà que ma fillette de 7 ans tousse creux depuis une semaine.  Je la soigne pour ça et j’en fais pas plus car elle est de bonne humeur et fait ses journées avec bonheur.  Mais voilà que la fièvre se met de la partie et elle vomit tout ce qu’elle ingère.  J’ai essayé de comprendre et combattre son état durant 72 heures environ.  Le jeudi  on se présente à la clinique médicale sans rendez-vous de mon quartier et après 2 heures trente d’attente on rencontre le médecin et il nous dit que ma fille aurait une gastrite.  Il faut soigner ça comme une gastro-entérite.  Je quitte, avec confiance,  avec la petite recette magique.  Mais même si je fais tout ce qui est marquée ma fillette a encore de la fièvre et elle n’a pas dormi de la nuit.  Et tous les symptômes ne s’améliorent pas. Le lendemain je décide d’aller à l’hôpital de ma région et où il y a des pédiatres d’urgence. Encore là ils contrôlent la fièvre de ma fille et me soutient le diagnostic du premier médecin.

Ma fille a fait 39,6 de fièvre pendant 5 jours sans qu’aucun médecin  ne lui fasse des examens plus poussés car les symptômes étaient selon eux clairs pour  une gastrite. 

Alors je suis restée à la maison le samedi.  On n’a pas dormi de la fin de semaine!!!!!!  Là la maman en avait son mausus de voyage!!!!  Je suis retournée à l’hôpital, la même que le vendredi.  Là ils nous mettent en priorité car là ma fille est au plus haut de la température qu’elle a eu 40,3! 

Et on a rencontré un médecin résident, une jeune femme âgée environ 24-25 ans.  Oh non pas une jeune étudiante qui a rien vu!!!!!  Je me dis que ça pas de bon sens je ne veux pas encore retourner à la maison avec ma fille aussi malade.

Et la résidente a pris le temps d’investiguer là où les autres vieux n’avaient pas fait. Les radiographies, les prises de sang et un pipi dans le pot en urgence.  Pour nous dire que ma fille souffrait d’une pneumonie sévère du poumon droit!!!!!!!  Et le médecin résident a compris que ce n’était pas correct de retourner  ma fille car elle garde rien alors les médicaments liquides ça marcheras pas à la maison.  Alors elle a été hospitalisée pendant 3 jours. Et tout va pour le mieux.

Cette aventure m’a apprise que nous sommes peut-être mieux servis par les jeunes qui sont en stage car ils sont plus prêts du protocole du fait qu’ils sont dans le bain. Et je vais faire attention de faire plus confiance à l’avenir aux débutants.  Mon plus grand regret dans cette aventure c’est que je n’ai pas pu remercier cette femme et de lui dire MERCI.

Article rédibé par Annie Clermont
Son blogue : http://journalannie.blogspot.ca/

iStock_000003584474XSmall.jpg