Quoi faire pour stimuler mon travail naturellement?

Saviez-vous qu’au Canada, c’est environ 24 % des femmes enceintes qui devront être induites ou provoquées pour mettre au monde leur bébé. La grossesse qui dépasse le terme est la raison la plus fréquente pour opter pour un déclenchement.

Il existe des méthodes tout à fait naturelles pour stimuler le travail. Évidemment, la réponse à ces méthodes n’est pas toujours positive mais vous ne perdez rien d’essayer :

  • Avoir des relations sexuelles aiderait à la libération de l’ocytocine (pour induire des contractions), à provoquer des contractions liées à l’excitation chez la femme et à ramollir le muscle du col de l’utérus avec la prostaglandine contenue dans le sperme.
     
  • La sécrétion d’ocytocine naturelle peut également être favorisée par la stimulation des mamelons manuellement ou à l’aide d’un tire-lait.
     
  • L’acupuncture et l’ostéopathie peuvent aider à amorcer le travail naturellement et plus doucement (preuve scientifique n’est pas faite).
     
  • La naturopathie ou l’homéopathie, avec leurs potions telles que « l’actée », peut également aider à provoquer la contractilité de l’utérus.
     
  • En fin de grossesse et si votre col se prête à la manoeuvre, votre intervenant de la santé peut pratiquer le massage du col de l’utérus, aussi appelé « le stripping du col » (balayage circulaire du col ou décollement du col ou balayage des membranes).
     
  • À votre centre accoucheur, on peut tenter de démarrer le travail en rupturant la poche des eaux avec le perce-membrane.

Si aucune de ces suggestions ne fonctionne ou si la situation nécessite une intervention rapide, des méthodes mécaniques pour aider à déclencher le travail existent aussi :

  • On peut aider à favoriser la maturité du col en aidant à son effacement et à sa dilatation avec un tampon imbibé de prostaglandine (p. ex. le Cervidil) qu’on applique sous forme de gel intra-vaginal ou qu’on introduit dans le col de l’utérus (endocervical).
     
  • Dans le but de ramollir le col, on peut y introduire la sonde de Foley. On gonfle ensuite son ballonnet distal de manière à faire une pression constante sur la muqueuse interne du col.

À elles seules, les deux méthodes précédentes peuvent suffire à amorcer le travail. Dans le cas contraire, on pourrait utiliser la méthode pharmacologique. On utilisera alors une hormone synthétique appelée l’ocytocine (Pitocin ou Syntocinon) pour déclencher le travail en remplacement de l’hormone naturelle de la femme.

Je sais que les femmes enceintes souhaitent que leur travail s’enclenche de façon la plus naturelle possible mais n’oubliez pas qu’au final, l’important, c’est que la mère et le bébé se portent bien.

À bientôt,

Article rédigé par Marie Fortier, La spécialiste des bébés
Suivez-la sur Facebook