Qui prendra soin de mon bébé ?

Comme pour la plupart d’entre vous, dès que j’ai su que j’étais enceinte pour la première fois, l’endroit où ma crevette se ferait garder à mon retour au travail figurait sur mon énorme liste de préoccupations. Je l’ai inscrite aussitôt sur la liste d’attente de tous les CPE qui se trouvaient sur le chemin entre la maison et le bureau.

Qui prendra soin de mon bébé

Fiston a pointé le bout de son nez, et, bien que je vivais le plus parfait des bonheurs, plus la date fatidique de la fin du congé parental approchait, plus l’inquiétude grandissait. À qui vais-je confier la prunelle de mes yeux ? L’idée de devoir m’en séparer me nouait la gorge et mouillait mes joues. Me sentir à la merci d’un système et ne pas avoir le contrôle sur quelque chose d'aussi important m’enrageaient.

Un peu paniquée, j’ai élargi le territoire : je l’ai inscrit sur les listes de tous les CPE des quartiers environnants. De fil en aiguille, son nom s’est trouvé sur la liste de toutes les garderies subventionnées ou non et de tous les milieux familiaux.

Chanceuse dans ma malchance, BB2 s’est logé dans ma bedaine lorsque Fiston avait sept mois en plus de recevoir cette annonce douce-amère : mon poste était aboli pour « restructuration administrative ». La vie a décidé pour moi, je reste à la maison pour une autre année. Petit moment de répit concernant les garderies.

J’ai cependant toujours mis les inscriptions de mes, maintenant, deux bébés à jour. J’ai visité des tonnes d’endroits : certains sont extrêmement inquiétants, tandis que, pour d’autres, nous ne sommes qu’une maman parmi toutes les autres qui ne seront jamais rappelées.

Personnellement, mon histoire s’est très bien terminée : mes deux fils ont eu une place dans un CPE vraiment génial. Je sais que j’ai été vraiment très chanceuse. Surtout que… c’est le seul endroit qui m’a rappelée durant toutes ces années. Ah oui ! Il y en a eu un autre. J’ai reçu le téléphone la veille de l’entrée à la maternelle.

Est-ce que cette situation vous préoccupe ? Avez-vous trouvé une place que vous aimez réellement ?

Article rédigé par Catherine Lemire