Quand tes enfants font du sport...

Quand ton petit a eu 4 ans, tu étais donc contente de pouvoir l'inscrire à sa première vraie activité sportive (à part la natation bien sûr). Mais ça, est-ce que ça comptait vraiment la natation? Parce que on s'entend, dans mon cas, ils ont beaucoup pleuré et gelé sur le bord de la piscine donc je me demande à quel point ça a servi. J'ai donc arrêté ça assez tôt et aujourd'hui,  ils nagent pareil comme des poissons dans l'eau. 

À 4 ans, la plupart des gens vont inscrire leurs enfants au soccer car c'est l'un des seuls sports que tu peux commencer à cet âge là. Tu n'avais pas pensé (car tu n'avais pas encore d'expérience) que tu devrais te présenter à 8 h le samedi matin ou te dépêcher de finir de travailler le soir pour être là à 18 h. Tu n'avais pas songé non plus que ton autre allait jouer aussi plus tard et que des soirs, tu reviendrais en vitesse à presque 20 h 30 sans que personne n'ait pris son bain, brossé ses dents et soit au lit. Donc tu n'avais pas imaginé le réveil du lendemain matin car ils allaient être fatigués de leur courte nuit...

Après quelques années, ils aimaient vraiment ça le soccer. Ils ont eu des entraîneurs qui prenaient ça vraiment à coeur et qui leur organisaient de belles pratiques le vendredi soir. Donc même le vendredi soir, tu cours pour finir ta semaine... Ta petite coupe de vin et le petit feu avec les voisins, tu peux mettre ça aux oubliettes. Mais tu te dis qu'ils apprennent beaucoup avec des entraineurs aussi généreux de leur temps. Et là sont arrivés quelques tournois la fin de semaine. Mais comme les garçons n'ont pas le même âge, ils ne jouent pas en même temps évidemment. Donc tu as commencé à sacrifier plusieurs fins de semaine pour ça. Alors oublie ça fille le camping... Ta tente-roulotte va rester dans ta cour.

Est ensuite venu le hockey pour le plus jeune et le karaté pour le plus vieux. Tu as alors envisagé mettre un insigne « taxi » sur le top de ton char.  Et là, plus ça allait et plus tu avais un horaire digne de celui du premier ministre. Il fallait donc se procurer un agenda pour tout noter et ne rien manquer. Et c'est là que tu as commencé à louper des soupers entre amis, des samedis soirs bien tranquilles à la maison. Tu t'es dis tant qu'à être présente aux sports des enfants, pourquoi ne pas s'impliquer et faire du bénévolat. Ça te permet d'assouvir ta soif d'organisation. Et ça te fait rencontrer de nouvelles personnes et tisser de nouvelles amitiés. Parce que tiens toi le pour dit, les parents des autres petits sportifs deviennent les gens que tu côtoies le plus souvent dans ta semaine. 

Après toutes ces années, tu t'aperçois que tes petits sportifs sont vraiment heureux dans leur passion et tu remarques que ça les éloigne de la tablette et des manettes. Et j'ose même dire que toi aussi finalement tu es heureuse là dedans même si ça prend une grosse partie de ton temps. Tu ressens tant de fierté de les voir évoluer. Tu te surprends à t'ennuyer de tout ça quand ça ralentit un peu (mais rarement) pendant l'année.  Et tout le monde le sait, le sport est bénéfique pour leur santé! 

Pour vous deux mes petits sportifs que j'adore!

Article rédigé par Valérie Gagnon