Poursuivre ses études dans un contexte de conciliation travail-famille, est-ce possible?

Parfois, la vie nous fait prendre des chemins différents des autres, ou plutôt de ce qui correspond aux standards.  Peu importe les raisons : enfants, changement d’orientation, besoin de spécialisation; retourner aux études peut s’avérer un choix difficile à envisager. Cependant, à notre époque où les ressources électroniques sont développées et omniprésentes, des solutions efficaces et pratiques s’offrent à nous.

C’est dans cette optique que j’ai débuté il y a maintenant presque 10 ans, des études avec la TELUQ. À ce moment, je venais tout juste d’accoucher de fiston, j’occupais un emploi à temps complet (sauf durant mon congé de maternité) et mon conjoint occupait déjà un emploi avec des quarts de travail de 12 heures.  Il était hors de question pour moi de faire garder mon bébé tout neuf durant de longues périodes sur une base régulière, et il ne m’apparaîssait pas pratique de devoir me déplacer à l’université pour assister aux cours ou encore pour concilier des travaux d’équipe dans ma routine pour le moins cahoteuse.

J’ai donc effectué plusieurs recherches pour essayer de trouver la façon la plus optimale de poursuivre mes études. À ce moment, je souhaitais compléter un certificat en administration. Les études à distance m'apparaissaient comme la solution toute indiquée pour moi. Je pouvais choisir quand je débutais mes cours, j’avais accès à un tuteur pour répondre à mes questions et me guider, j’avais le plan de cours entier dès le début du cours, je pouvais donc gérer mon emploi du temps à ma guise. Fiston fait la sieste? C’était le moment,  deux bonnes heures s’offraient à moi pour me plonger dans mes cours et ainsi de suite. Je me rappelle même avoir étudié avec un mini fiston sur les genoux qui mâchouillait le bout de mon surligneur…

Outre la TELUQ, plusieurs universités, collèges et cégeps offrent de suivre des cours à distance, cette option étant de plus en plus disponible dans les différents réseaux d’enseignement. Une simple recherche sur Internet permet de constater le vaste éventail d’institutions, de programmes et de cours disponibles. Nous avons l’embarras du choix! Des ententes interuniversitaires sont même possibles. Les avantages sont nombreux, entres autres, la souplesse dans la gestion du temps, l’encadrement individualisé, l’accessibilité pour tous. Tout est mis en œuvre pour favoriser le développement de tous et chacun, en fonction du rythme qui leur convient.

Quelques trucs :

  • Planifier son temps d’étude dans son horaire et s’y tenir ;
     
  • Saisir les opportunités (je traînais mes livres d’université PARTOUT, dans la salle d’attente chez le médecin, etc.) ;
     
  • Être toujours prêt (mon matériel d’étude n’était jamais bien loin dans la maison, de cette façon, en 2 minutes, je pouvais être productive) ;
     
  • Se gâter! Parfois j’allais étudier au café du coin avec un chocolat chaud et morceau de gâteau, pour changer d’air et me faire du bien! D'autres fois, je choisissais de faire mes lectures les pieds dans l’eau de la piscine, pour profiter quand même du soleil.
 Crédit photo : Marie-Claude Larivière

Crédit photo : Marie-Claude Larivière

C’est ainsi que de fil en aiguille, j’ai complété mon premier certificat, puis un second et un troisième, pour au final, graduer avec un baccalauréat en administration des affaires cette année. Est-ce que je changerais quelque chose à mon cheminement? Pas du tout! Est-ce que ça été facile? Jamais! Mais, je peux affirmer avec certitude que la formule des études à distance est la solution m’ayant permis de pousser autant mes études et de me permettre un tel cheminement, sans avoir à prendre des décisions au détriment de mon fils et de ma vie de famille.

Et vous savez quoi? Je suis déjà en réflexion pour le prochain certificat qui m’intéresserait… À suivre!

Est-ce que vous avez déjà eu à jongler entre les études et la routine familiale? Avez-vous des trucs et astuces à partager?

Article rédigé par Marie-Claude Larivière, collaboration spéciale