Portrait de Catherine Lacoste

Portrait de Catherine Lacoste, épouse du maire de Victoriaville, enseignante et maman de trois enfants.

Originaire de Granby, Catherine Lacoste est une femme inspirante et une maman accomplie. Présentement directrice adjointe à l’école Le Tandem, Catherine vit sa vie avec détermination et passion.

À l’automne 2014, Catherine et son conjoint, Alain Rayes, ont lancé un défi à la population de Victoriaville. Le défi Viens faire ton tour est né à la suite de leur nomination à titre de parrain et marraine de la fondation Les amis d’Elliot. Cet organisme à but non lucratif créé en 2005 apporte aide et soutien aux familles ayant des enfants malades. Alain avait la visibilité nécessaire pour faire rayonner ce défi de taille dans la population régionale et Catherine a la détermination de le mener à terme.

Catherine et Alain cherchaient donc un moyen original d’effectuer une collecte de fonds populaire et participative. Au-delà du porte-à-porte et des soirées mondaines avec les gens d’affaires, ils cherchaient à rassembler et à mobiliser le plus de gens possible. Ils espéraient amasser 50 000 $. 

L’idée de courir pour amasser de l’argent intéressait Catherine. Cependant, elle et son conjoint ne voulaient pas courir seuls sans être vus. C’est ainsi que l’idée de courir 10 tours autour du Réservoir Beaudet (5 km) est née. La campagne fut lancée, les gens de la région ont répondu massivement à l’appel et la population est venue courir avec Catherine et Alain pour la Fondation. 

  Crédit photo : Laurence Lavigne


Crédit photo : Laurence Lavigne

Le projet aura finalement amassé 75 000 $. Catherine et son conjoint auront couru leurs 100 kilomètres partagés en deux. On peut dire « mission accomplie » ! 

En 2015, Catherine sera bien occupée. En plus de son travail et de son rôle de maman, elle s’entraîne judicieusement pour réussir avec brio le mythique marathon de Boston pour lequel elle a déjà réussi la qualification. Ensuite, au mois d’août, le Ironman Mont-Tremblant est au menu. Un 3,8 kilomètres de nage en eau libre, 180 kilomètres de vélo dans les côtes et 42 kilomètres de course l’attendent. Un sérieux défi de taille qui la pousse à foncer davantage dans ce qui la passionne; l’entraînement multidisciplinaire.

Catherine Lacoste est évidemment une maman comblée qui réussit très bien à conjuguer son travail, sa vie de famille et ses entraînements sportifs. Elle a toujours été sportive. Adolescente, elle faisait partie d’une équipe de natation et était très active. Bien sûr, comme bien des femmes, les enfants sont arrivés et l’activité physique n’était plus une priorité. 

C’est donc après la naissance de son troisième enfant qu’elle a décidé de se remettre en forme. Elle ne bougeait plus autant et cela affectait son bien-être général. Elle commença donc à courir, car c’est une discipline qui se pratique quand on peut, où l’on veut. La course à pied ne demande pas non plus de cours avec des heures qui peuvent chambouler la vie familiale. De fil en aiguille, sa passion pour la course à pied grandit avec chaque foulée. 

C’est en 2010 lors d’une conférence de Pierre Lavoie qu’elle décide d’en faire beaucoup plus. Il suffit de vouloir. Un marathon ? Mais, pourquoi pas ! Son premier marathon sera accompli un peu plus tard au Vermont et elle adorera l’expérience.

Ensuite, sa passion pour le sport la mène vers d’autres marathons, dont un à Las Vegas pour fêter les 40 ans de son mari et de sa bonne amie.

Catherine aimerait mentionner aux lectrices que, présentement, la conciliation travail, famille et entraînement se fait bien. Ses enfants âgés de 17 , 15 et 13 ans sont plus autonomes. « L’époque bébé » est révolue et sa gestion du temps est devenue un peu plus prévisible et facile.  

Malgré son emploi du temps serré, elle tente de compléter deux marathons par année. Elle précise qu’elle se respecte entièrement dans réussites sportives. Elle écoute son corps et son esprit. Mais, avant tout, elle recherche le bien-être dans l’activité physique.

  Crédit photo : Laurence Lavigne


Crédit photo : Laurence Lavigne

Catherine nous invite donc à bouger, et ce, peu importe notre situation. C’est possible de concilier famille, travail et activité physique. Il ne faut pas attendre d’avoir du temps, car il n’y en aura jamais si on ne s’y oblige pas.

À vos souliers de course, go ! On se lève et on bouge !

Article rédigé par Laurence Lavigne 
Dans la cuisine de Laurence