Portrait d’Andrée-Anne, maman-entrepreneure, fondatrice de Dahlia Wrap

C’est en 2010 que j’ai pour la première fois rencontré Andrée-Anne. Elle fut d’abord une collègue et ensuite nous sommes devenues amies. Andrée-Anne enseignait les mathématiques et moi l’anglais dans une petite école secondaire du Centre-du-Québec.

C’est quelques années plus tard, lors de son deuxième congé de maternité, qu’elle se questionne sur son emploi et son orientation de carrière.

Ça y est, la crise de la trentaine arrive de plein fouet dans la vie d’Andrée-Anne.

Elle est toujours sur la liste de priorités et sans contrat à temps plein dans son champ d’enseignement.  De plus, elle réalise que la vie va vite et que tout à coup, elle a l'impression de n'avoir réalisé qu'une parcelle de ses buts.

C’est dans ce même congé qu’elle pratique régulièrement le portage avec son deuxième bébé. Elle aime le rapprochement avec bébé que procure le portage et adore son aspect pratique.  

Elle recherche donc constamment un produit à la hauteur de ses exigences. Elle aimerait une écharpe tissée de qualité exceptionnelle avec des motifs attrayants et à la mode.

Elle fréquente aussi les groupes de portage et elle voit bien que plusieurs mamans sont comme elles. Elles veulent une écharpe élégante de qualité supérieure. Elle remarque que la demande est croissante de la part des mamans en ce qui concerne les écharpes de portage.

Andrée-Anne décide donc de se lancer dans la grande aventure de l’entreprenariat.

« Je vais créer l’écharpe que je recherche! » se dit-elle.

C’est donc là que Dahlia Wrap est né.

 Crédit photo : Laurence Lavigne

Crédit photo : Laurence Lavigne

La quête aux différents textiles est alors lancée et Andrée-Anne, à travers ses multiples recherches, réussit à entrer en contact avec un tisseur italien de grande renommée.

Il est emballé par le projet d’écharpes et lui donne rendez-vous à New York.

Sa rencontre sera fructueuse et elle fera tisser ses écharpes sur de vieux métiers à tisser Jacquard. Le produit final sera alors de qualité incomparable et unique.

Andrée-Anne poursuit sa lancée entrepreneuriale en tentant de découvrir de nouveaux mélanges de fibres comme le chanvre et le lin.

Bien sûr, tous les tests de sécurité et les standards de l’industrie du portage sont respectés et Andrée-Andrée s’assure que ses écharpes dépassent même ceux-ci.

J’ai toujours connue Andrée-Anne comme une femme fonceuse, ambitieuse et être présente à son lancement d’entreprise fut pour moi un honneur. Étant moi-même une adepte de portage, j’aurais aimé une écharpe chic, douce et solide comme une Dahlia Wrap.

Ce lancement unique qui a eu lieu chez Bougeotte et placotine au cœur de la belle ville de Québec m’a presque donné envie de faire un autre bébé pour le porter collé tout contre moi.

 Crédit photo : Laurence Lavigne

Crédit photo : Laurence Lavigne