Moi/ma famille/mon VR: Parc régional des Sept-Chutes

Chaque été à la fin juillet, toute ma belle-famille se rejoint pour quelques jours de plaisir au chalet de mon beau-frère à Saint-Michel-des-Saints; sur la route, on passe toujours devant le Parc régional des Sept-Chutes qui est situé à Saint-Zénon. À toutes les fois, je me dis qu’un jour on va arrêter pour découvrir ce fameux parc. Cette année j’ai prévu le coup et devinez quoi….on l’a fait!!

Tout d’abord, le Parc régional des Sept-Chutes est un parc pour faire de la randonnée pédestre en pleine nature sauvage. Une fois l’entrée passée, autre que des tables à pique-nique et des panneaux d’interprétation, vous n’aurez aucune commodité à votre disposition. C’est l’aventure qui commence! Différents sentiers, variant entre 2 km et 6.7 km, vous sont offerts ainsi que des idées de randonnée. 

Comme première randonnée pédestre en montagne avec nos enfants, nous avons sélectionné le sentier le plus court, celui de 2 km. Ce sentier mène à une chute de 60 mètres de hauteur nommée « Voile de la Mariée ».  Question de mettre un peu d’excitation dans l’aventure, nous avons expliqué aux enfants que nous étions en mission afin de trouver une chute d’eau cachée au fond de la forêt. Ils ont adoré l’expérience; même qu’après avoir trouvé la fameuse chute et avoir pris une petite pause collation près du Petit Lac Guy (qui alimente la chute), mon fils était prêt à poursuivre l’excursion. Pour ma fille, même si nous avions oublié notre sac à dos porte-bébé, du haut de ses 22 mois, elle a monté et descendu les ¾ du parcours. Une vraie petite championne. Prochaine étape, un sommet!

Pour votre information :

*** Bien qu’on le nomme Le Parc des Sept-Chutes, le parc n’a en fait qu’une chute nommée « le Voile de la Marié » ;

*** Le Sac à dos porte-bébé est fortement suggéré si vous avez de jeunes enfants.

Pour plus d’informations : http://www.parcsregionaux.org

Quelle belle vue!

Chutes1.jpg
Chutes2.jpg
Chutes4.jpg
Chutes3.jpg
Chutes4.jpg
Chutes5.jpg
Chutes6.jpg

Article rédigé par Maia O'breham

*Crédit photos à Maia O'breham