L'intégration de l'anglais à la maison- partie 2

La bête noire des évaluations est la fameuse cassette (maintenant on a droit à CD et même DVD !!) que l’on doit écouter pour répondre aux questions…  Pour que l’oreille de votre jeune se développe, il est bon de le mettre dans des situations d’écoute régulièrement.   

Ici suit d’autres moyens d’intégrer l’anglais à votre vie familiale.

  • Depuis le début de ma carrière, je répète aux parents qu’il est primordial pour un jeune, en difficulté ou non, d’écouter une télésérie anglophone.  Je n’hésite aucunement à passer du contenu télévisuel anglais à mes élèves durant un cours.  Plus ils en consommeront, meilleurs ils seront…  (on s’entend sur une quantité raisonnaaaaaaable, car, eux, ils n’auront pas de limites…. !!)  Leur oreille s’habitue peu à peu, je peux reculer quand c’est plus difficile, faire des pauses et échanger à la fin de l’épisode sur la suite, les personnages ou l’histoire.  Vous pouvez en faire tout autant avec eux à la maison, installez-vous en compagnie de votre enfant et  écouter une télésérie anglaise qu’elle soit américaine, canadienne ou british (peut être un peu plus compliqué par contre) et mettez les sous-titres en anglais pour débuter.  Vous verrez que 20 épisodes de 30-60 minutes = plus de 600 minutes (10hres) d’anglais pour vous tous.   Ça monte rapidement quand il y a plus d’une saison…  Pour les amateurs de séries policières, il en pleut… et les séries pour adolescents aussi !! 
  • Même chose pour les films, avec sous-titres en anglais.  Si votre jeune est plus réticent, commencer par des films connus ensuite, on introduit la comédie et les films d’amour ou d’horreur.  Les films avec une morale sportive sont aussi faciles à comprendre… L’idéal est de commencer très jeune !
  • Écouter un bulletin de nouvelles, de sport, de météo, techno ou autres sur une chaîne anglophone.  Ça dure environ une trentaine de minutes et ça garde votre jeune ouvert sur le monde et l’actualité…
  • Si vous êtes vraiment motivés, vous pouvez demander à votre enfant de vous laisser des notes, des messages téléphoniques, des courriels ou texto en anglais.  On en choisi un pour éviter la surcharge.  C’est une façon simple, courte, sans trop de mots d’intégrer l’anglais à la vie courante. 
  • Les jeux vidéo sont aussi une source intéressante pour les garçons puisqu’ils y passent beaucoup de temps !!!!  Que ce soit « online » ou soit en écoutant les consignes à suivre, je me rends bien compte que les jeunes qui sont de vrais « gamers » ont une connaissance de la langue différente des autres.  Ils sont d’avantage capable de se débrouiller lors de situations d’interactions spontanées et connaissent bien les expressions reliées à la langue.

 

  • Écrire avec un correspondant d’un autre pays. En plus de découvrir une autre culture, d’apprendre à échanger avec une nouvelle personne, cet échange lui permettra de développer son écrit…  Ça peut même être un membre de la famille ou ami  qui est bilingue ou qui se débrouille en anglais et qui a le goût d’échanger avec votre jeune… Faut toujours garder un œil ouvert sur la personne correspondante, mais il existe de bons sites internet pour vous guider dans ces choix.
  • Il est certain qu’une p’tite heure supplémentaire d’enseignement de l’anglais par semaine peut aussi aider votre enfant à progresser.  Demander à l’enseignant d’anglais s’il a des contacts (ma stagiaire, l’année dernière, a obtenu de bons résultats avec l’une de mes étudiantes !) afin de trouver une personne compétente qui serait prête à aider votre enfant.  J’ai vu des différences majeures chez les élèves qui obtenaient des résultats plus élevés suite au suivi hebdomadaire…

Toutes ces petites et grandes actions apportent plusieurs bienfaits dans l’apprentissage d’une langue.  On voit facilement des jeunes qui augmentent considérablement leurs notes dans les trois volets* du cours d’anglais.  La prononciation, l’accent, la rythmique, les expressions anglaises, la syntaxe et l’ordre des mots ne sont que quelques-uns des bienfaits reliés à ces actions supplémentaires. 

N’oubliez surtout pas que l’important c’est d’avoir du plaisir…

* Voici les 3 compétences évaluées durant leur parcours scolaire :

  • ·         Interact orally
  • ·         Reinvest understanding of texts
  • ·         Writes and produces texts

Article rédigé par Marie-Eve Ross