Le divorce

Je constate, maintenant que la chose est faite, que le divorce est encore légèrement tabou…

« Ah tu es divorcée? Mais t’avais pas envie d’essayer encore? »

Mais qu’est-ce que le divorce? « Dissolution du mariage civil prononcée par jugement » selon Le Larousse, « Dissolution légale du mariage civil prononcée par un tribunal du vivant des époux à la demande d’un ou des deux conjoints selon des formes déterminées par la loi » selon le site web CNRTL, et « Rupture officielle d’un mariage civil ou religieux liant précédemment deux personnes ou plusieurs en cas de polygamie » selon Wikipedia.

 Crédit photo : Stéphanie Powers

Crédit photo : Stéphanie Powers

Dans notre société toutefois, le divorce équivaut à un échec, un abandon, un lâcher-prise, laisser aller ou encore « je m’en foutisme ». L’accès au divorce est de plus en plus facile, quoi qu’assez coûteux. Et même s'il est moins « mal vu » de dissoudre une union que cela ne l’était dans le passé, ça ne signifie pas pour autant qu’on ne se fait pas regarder de haut lorsque notre relation de couple bat de l’aile et qu’on décide d’y mettre fin.

Parfois, malgré toute notre bonne volonté, un divorce devient inévitable. Quand les efforts ne portent plus fruit. Quand un seul des deux conjoints « tire son poids ». Quand on se rend à l’évidence qu’il ne reste plus aucune autre option que de baisser les bras. Ça a été mon cas l’an dernier. Pour mon bonheur, pour m’assurer d’être en mesure de m’occuper de mes enfants, j’ai mis fin à 17 années de vie commune.

Je ne jette cependant pas toute la faute sur mon ex-conjoint! J’ai ma part de responsabilités. Après tout, on ne dit pas vie commune pour rien! Mais les épreuves de la vie, la maladie et les « handicaps invisibles » auront eu raison de nous. La limite a été atteinte et j'ai choisi (décision unilatérale) de partir avant d’y laisser ma santé mentale et ma santé physique. Je me suis choisie. Et puis un jour de février 2016, la vie a mis sur mon chemin une personne qui est devenue très importante à mes yeux, une personne qui m'aura réappris à aimer, à m'aimer et à me laisser aimer.

Bien que le divorce soit une fin en soi, il peut également signaler le début d’une nouvelle aventure, d’une nouvelle étape de la vie. Échouer, c’est ne jamais essayer! Maintenant je prends ce que la vie m’offre, je savoure chaque moment comme s’il devait être le dernier et je souris à la vie car je sais qu’en retrouvant la Stéphanie qui s'était cachée au fond de moi, je m’assure d’être forte et solide pour mon petit noyau familial de trois.

Article rédigé par Stéphanie Powers