L’annonce

On est tous très excités lors de notre première échographie ! Excités, mais aussi inquiets de voir bébé et de s’assurer que tout est « OK ». Pour ma part, je n’aime pas trop la préparation pour les échographies ; boire 1 litre d’eau 2 heures avant mon rendez-vous et devoir garder tout cela… OUACH !

Alors, en ce 28 janvier 2015, je suis au bureau et vers 10 h 30 je commence à boire mon eau. Maudine que je hais ça l’eau… mais bon, je me force pour la cause ! Vers 12 h, je pars pour mon échographie ; j’ai donné rendez-vous à mon chum là-bas. Bien entendu, j’arrive trop tôt, la réception n’est pas ouverte, mon chum n’est pas là et moi…. ben je ne me peux plus… J’AI ENVIE DE PIPI !!! On va se dire la vérité là, je n’ai pas été capable de me retenir ! J’ai dû aller à la toilette au moins 3 fois avant mon échographie. Dans la salle d’attente, je tapote la cuisse de mon chum pour me changer les idées et tout d’un coup, j’entends les mots magiques : Geneviève Lamont !

Ma vessie crie : HHHAAAALLELUYA !!!

Je m’installe, la dame vérifie mes informations et on commence. Elle met la sonde sur mon ventre (qui est déjà très apparent pour 12 semaines) et on discute :

Technicienne : « Ah, vous c’était pour des traitements de fertilité… ? »

Moi : « Non non, j’ai pris des hormones 1 mois, mais grossesse naturelle ! »

Technicienne : « Qu’est-ce que vous voyez à l’écran ? »

Moi : « Ben il y en a 2 ! » (Dans ma tête ça dit : daaaah, tu le vois bien qu’il y a deux poches!)

Technicienne : « Regardez bien, il y en a UN 3E DE CACHÉ en arrière! »

Moi : « ah OK, cool! »

Ben oui, calme de même.

À ce moment, je regarde mon chum ; il est blanc comme un drap. Je lui demande plus ou moins 40 fois s’il est OK… et bien entendu il me répond « oui oui » ! Mais à un moment, il se lève et dit : « Je pense que je vais aller à la salle de bain ! » Bien entendu, la technicienne est sortie avec lui et s’est assurée que quelqu’un s’en occupait. Il est revenu quelques minutes plus tard, toujours aussi blême, une débarbouillette à la main. Mon grand 6p5p, 250 lb était sur le point de perdre connaissance… et moi, je suis hop la vie et c’est comme si j’en avais qu’un dans mon ventre.

Photo : Geneviève Lamont

Photo : Geneviève Lamont

Après le rendez-vous, l’atmosphère est un peu tendue ! Mon chum est en mode panique. Je ne vois pas pourquoi je devrais paniquer… on va trouver des solutions. C’est certain que 3 bébés d’un coup ça change la donne, mais bon, il y a bien pire que cela dans la vie ! Sylvain (mon conjoint) et moi décidons d’aller dîner pour discuter un peu… je ne sais pas trop de quoi, car on n’a aucun contrôle de sur ce qui est en train de se passer. Mon chum veut qu’on retourne à la maison ensemble. Moi, le connaissant trop bien, je sais que cela n’est pas une bonne idée ! Trop sous le choc et trop pleins d’émotions, nous allons finir par nous chicaner pour aucune raison valable. Alors, chacun de notre côté, nous retournons au travail.

Je peux vous dire que j’ai fait tomber bien du monde en bas de leur chaise en leur annonçant la nouvelle.

Et à ce moment, j’ai su que l’aventure ne faisait que commencer. Car il ne faut pas oublier que j’en avais une d’à peine 15 mois à la maison… !

Article rédigé par Geneviève Lamont

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram