Laissez-les se salir en paix

J’ai grandi sur une ferme, onzième d’une famille de douze, ayant des parents qui en avait vu de toutes les couleurs et qui nous laissaient jouer à notre guise. Nous partions le matin, avec notre sac à dos fait d’une boîte de céréales et de cordes pour balles de foin, et nous revenions quand notre ventre criait famine… avant de repartir pour le reste de la journée.

Je me souviens de ce bonheur à expérimenter, grimper, creuser, explorer et me salir.

En devenant maman, je voulais que mes enfants puissent vivre ce même grand bonheur ! Mon fils, n’aimait pas se salir, faire de la peinture à doigt le dérangeait car ça le salissait, il refusait de manger avec ses mains car il ne voulait pas être sale. Toutefois, dès qu’il mettait les pieds dans le carré de sable, ses notions extrêmes d’hygiène disparaissaient à mon grand bonheur.  Lorsque nous rentrions dans la maison, c’était direction douche !

 Crédit photo : Hélène Boissonneault

Crédit photo : Hélène Boissonneault

Pour ma fille, ses robes, qu’elle adorait, restaient rarement propres plus que 10 minutes! On disait d’elle « la princesse dans la bouette ». J’aimais tellement la voir jouer dehors, courir, explorer, grimper et se salir sans souci ! Les trous d’eau, le bac à sable et les recoins à bibittes étaient ses coins jeux préférés.

Je suis éducatrice depuis plus de 20 ans et pour moi c’est primordial que les enfants puissent se salir quitte à ce que je passe l’aspirateur et la vadrouille deux fois par jour et que je doive faire trois brassées de lavage. Le côté ludique et créatif de se salir vaut bien plus que les corvées que cela implique.

Leur permettre de se salir c’est leur permettre d’explorer, d’expérimenter et de découvrir par eux-mêmes leur environnement. C’est les laisser aller leur créativité et leur curiosité sans limite. Avoir les deux mains dans la terre, les deux pieds dans la boue, le visage rempli de tâches sablonneuses est un bonheur indescriptible qu’ils vivent ! Ils apprécient moins le moment de se laver mais ça, c’est une autre histoire.

 Crédit photo : Hélène Boissonneault

Crédit photo : Hélène Boissonneault

De plus, laisser les enfants jouer ainsi est excellent pour leur santé. Des études démontrent que le fait d’être exposés à une plus grande diversité bactérienne permettrait un meilleur système immunitaire. Les enfants qui vivent dans un milieu moins aseptisé développent moins d’allergies, de rhume des foins ou d’eczéma et souffrent moins d’asthme, de diverses maladies de la peau et ont une meilleure flore bactérienne. N’oublions pas que la plupart des microbes sont nos amis. Pourquoi les priver de se faire une santé ?

Aussi, les enfants ont besoin d’être en contact avec la nature, beaucoup, les arbres, les insectes, les plantes, la terre, c’est excellent pour leur développement cognitif, physique et émotionnel. Selon plusieurs études, les enfants qui sont régulièrement en contact avec la nature sont moins stressés, ont une meilleure résolution des problèmes, ont de meilleures performances académiques, sont plus autodisciplinés et il parait même que cela améliore la vue et les relations sociales.

L’été arrive sous peu et je planifie, beau temps mauvais temps, plein d’activités où les enfants vont avoir grandement besoin d’une piscine pour se nettoyer avant de faire leur sieste : peinture à l’extérieur avec les mains, sculpture de bouette, jardinage dans les plates-bandes, grimper aux arbres, jouer dans le bac à sable, etc.

Laissez jouer librement les enfants avec leur créativité et leurs propres limites, même si cela implique qu’ils soient sales, qu’ils se blessent légèrement (ben oui ça va arriver) et que surtout, ils s’amusent, vous n’en verrez que des bienfaits.

Article rédigé par Hélène Boissonneault
SemeursDeBonheur.com