La fête des Pères quand Papa habite une autre maison.

OK, c’est mon ex. Si je voulais, je pourrais lui trouver un million quarante-deux mille bibittes. Mais bien au-dessus de tout ça et avant toute chose, c’est le papa des deux prunelles de mes yeux. Il n’était pas le bon conjoint pour moi, mais c’est le meilleur papa du monde pour mes enfants (quand je ferme les yeux sur plusieurs détails, comme les mamans de familles nucléaires font aussi bien souvent!).

Notre horaire de garde est en fonction de son horaire de travail. Il travaille du jeudi au lundi. Ce sont mes jours de garde. Il les a avec lui du lundi soir au jeudi midi. Les fins de semaine me sont exclusives. Mais les fêtes, elles, sont aussi souvent à ce moment, et la fête des Pères ne fait pas exception.

Nous avons (je dis nous, car chaque membre de la famille en bénéficie) la chance d’être en excellents termes. Pour les fêtes, les enfants et moi préparons un repas, des décorations, des cadeaux, un dessert et nous recevons Papa. Tout dépendant de la fête que nous célébrons, Papa apporte un cadeau, une bouteille de vin ou m’apporte un bouquet de fleurs.

Pour la fête des Pères, les enfants (qui ont 4 et 5 ans) lui font un bricolage, une peinture ou un dessin. Les années précédentes, je lui ai offert des photos des enfants encadrées, un casse-tête avec le joli minois des bébés, une bouteille d’eau avec leur photo pour quand il s’entraine. J’ajoute toujours un petit message du genre : « On t’aime, Papa ! ». Si c’est difficile pour moi d’être séparée des garçons, je sais très bien que ce l’est aussi pour lui. C’est une façon pour moi de lui fournir de ces petites pensées qui nous remplissent le cœur dans les moments de solitude.

Cette année, j’ai tellement tapissé ses murs qu’il n’a plus de places pour de nouvelles photos. La séparation date de plus de deux ans et les contrecoups sont depuis longtemps encaissés. Bref, nous avons tous appris à vivre sereinement la situation. Des photos, je sais qu’il a commencé à en prendre par lui-même.

En discutant avec lui dernièrement, il me parlait du manque qu’il avait de jardiner. Les enfants et moi lui préparons donc une boite à fleurs de fines herbes et un plan de tomates. Les garçons aiment jardiner, et ils vont aussi dessiner sur les pots.

Nous avons donc notre thématique pour la fête, cette année : « Tiens ton jardin ! ». Allez voir cette recette que je servirai : trempette potager.

Bonne fête des Pères !

Article / témoignage rédigé par Catherine Lemire