Je t’aime, plus qu’hier et moins que demain… 

À toi, mon seul et unique véritable amour.

Est-ce que je crois au coup de foudre? Non. Dans mon livre à moi, l’amour se bâtit un jour à la fois. Il se rencontre d’abord, s’enflamme ensuite et grandit pour la vie. L’amour demande du travail, du temps et de l’attention. L’amour, c’est si loin d’être juste les papillons. Au fil du temps, inévitablement les papillons se tranquilliseront, mais ce qui restera par la suite, ça c’est le véritable amour.

Photo : Véronique Désormeaux

Photo : Véronique Désormeaux

Et nous, ça fait maintenant 15 ans que ça dure. 15 ans. Ce n’est pas rien. À une époque où la vie va si vite, où prendre du temps pour soi est presque mission impossible, où se choisir pour la vie est presque devenu utopique, nous tenons la route. 15 ans. De cégépiens, nous sommes devenus parents… Que le temps file! 

Est-ce que je me doutais, la première fois que je t’ai vu, que tu serais le père de mes enfants? Tellement pas! Je me rappelle par contre que je te trouvais vraiment de mon goût. Tu sais la liste de critères physiques que chaque fille a en tête? J’avais bien remarqué que tu remplissais tous les points sur la mienne… Mais ma tête était prise ailleurs à ce moment-là… Et en plus, tu étais si mystérieux… Pour une fille qui avait toujours le nez dans les livres romantico-romantiques, tu avais le profil parfait! Il a fallu quelques semaines et un coup de coude d’une copine pour que je m’aperçoive qu’au fond, je voyais en toi bien plus qu’un ami.

Photo : Véronique Désormeaux

Photo : Véronique Désormeaux

Nous avions 17 ans. Dans 2 ans, j’aurai passé autant de temps avec toi que sans toi ici-bas. J’ai comme un petit vertige. Tu es toute ma vie. Le seul sur qui je peux m’appuyer en tout temps. Solide comme le roc. Inébranlable. Certes, un homme de peu de mots, mais qui me remplit par sa présence. Tu sais me rassurer et me ramener lors de mes tempêtes et mes crises existentielles. Je dis souvent qu’avec toi je peux aller n’importe où, je n’ai jamais peur. C’est tellement vrai. Tu es ma sécurité. Au propre, comme au figuré. 

Photo : Véronique Désormeaux

Photo : Véronique Désormeaux

C’est cliché, mais je ne peux tout simplement pas m’imaginer une vie sans toi à mes côtés. Ce que nous avons bâti ensemble, ce couple, cette famille, ce petit nid, c’est tout ce donc j’ai besoin. Rien de plus. Il s’en est passé des choses en 15 ans! De nous voir aujourd’hui, entourés de ces trois petites merveilles-là et de notre poilu, ça me rend extrêmement fière. Je ne changerais rien à notre parcours. Nous ne pourrions être plus différents l’un de l’autre, mais j’aime à croire que c’est ce qui fait notre force. Et comme je le dis souvent, avec ton noir et mon blanc, force est d’admettre que nous donnons un mausus de beau gris!

Je t’aime! Plus qu’hier et moins que demain… xxx

Article rédigé par Véronique Désormeaux

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram