Intégration de l'anglais à la maison- partie 1

Quand arrive la fin de l’étape #2 et la rencontre de bulletin, plusieurs parents me demandent comment aider leurs enfants dans l’apprentissage de l’anglais.  C’est souvent la matière où l’enfant met le moins d’effort prétextant que c’est difficile ou que ça ne lui servira à rien.  Dans un monde où l’anglais prend autant de place, il est primordial pour lui d’en connaître au moins les bases et d’être capable de se débrouiller si l’occasion se présente à lui.  On ne sait jamais où la vie nous mène… L’anglais est d’ailleurs l’une des matières, de secondaire 5, obligatoires pour l’obtention d’un diplôme d’études secondaires (DES). 

Voici, en vrac, quelques idées  simples à adopter afin de stimuler votre jeune dans son apprentissage de la langue de Shakespeare.  Ces trucs s’appliquent autant aux touts petits qu’à vos grands ados…  Vous pourrez lire ici la première partie des 2 articles.

  • Le plus important est d’avoir un dictionnaire anglais-français récent, ré-cent, dis-je bien… hihiihih !! à la maison et à l’école.  C’est la base.  On le sait tous, votre enfant ne veut pas traîner pas son dictionnaire sur le chemin du retour… Il sera beaucoup plus facile, pour lui, de faire ses travaux et de chercher un mot inconnu.  Après plusieurs essais de dictionnaires auprès de mes jeunes, Les Éditions Harrap’s (Harrap’s.com) remportent la palme.  Il manque souvent des mots et des définitions dans les autres éditions.  Google Traduction, ou autres outils web, peuvent être utiles, mais il faut faire attention de ne pas vouloir traduire des phrases complètes…  Les enseignants s’en rendent rapidement compte lors de la correction…  Ces outils interprètent mal les fautes d’orthographe et donnent parfois des mots traduits farfelus et inusités !!
  • Lire un blogue anglais sur un thème passionnant.  En cherchant rapidement sur google sur divers thèmes en incluant le mot blog, vous y trouverez une bonne sélection. Mode, chasse, sport, animaux, loisirs, voiture…
  • Dans la salle de bain, mettre une revue anglaise.  Votre jeune pourra la consulter dans son bain ou ….
  • Choisir des livres de référence en anglais : Car guide, Animals Encyclopedia, Natural Disasters, Guinness World Records, Trip around the world …  Souvent de courts textes sur des sujets passionnants. 

  • Lire les paroles d’une chanson aimée. Que ce soit des rythmes endiablés, soit du hard core punk rock criard ou soit du bling bling hiphop, il est important de connaître le message véhiculé par les hits.  Trouvez des paroles sur le web est très simple en tapant le titre de la chanson et le mot lyrics, les premiers liens sont souvent  gagnants.  Savoir le thème ou l’histoire d’une chanson est signe que votre jeune  a compris le sens des paroles.  On ne met pas de barrière sur la qualité du langage, il apprendra rapidement que les mots utilisés dans la chanson ne sont pas toujours roses…  Pour pousser votre enfant plus loin, mais dans le même thème, vous pouvez lui demander d’écrire la biographie (ou simplement de la lire) du  groupe ou du chanteur.  Vous apprendrez ainsi à connaître les hits de l’heure et leurs interprètes…

Ces suggestions peuvent être utilisées au fil du temps et selon les goûts de chacun.  L’apprentissage d’une langue passe beaucoup par la lecture.  Le cerveau retient d’avantage d’informations au visuel qu’à l’auditif. 

Pour terminer cet article, j’aimerais vous transmettre des sites internet qui pourraient vous être utiles. J’espère que vous y trouverez votre compte dans cette liste diversifiée.

La BBC (www.bbc.co.uk) regorge de textes intéressants et inusités.  J’aime particulièrement ces 2 pages : page 1 et page 2.

Je ne compte plus les conversations que j’ai avec mes élèves et qui tournent autour du site du National Geographic. Les photos, les textes sont magnifiques…

S’inspirer, rêver et tripper sont les mots qui décrivent ce site.  Les photos sont presque toujours accompagnées de courts textes.  Pour jaser en anglais, c’est super !

Pour les enfants, le site Sesame Street est super cool.  Vidéos, jeux, coloriage, chansons… de l’apprentissage ni vu ni connu! 

Demandez à votre enfant de vous lire les ingrédients de votre recette choisie sur la version anglaise du site Ricardo.

Pour un portrait encore plus complet de mes conseils, lisez la prochaine chronique!

Article rédigé par Marie-Eve Ross