Fiston vous surprend en plein ébat sexuel; que faire ?

inbed.jpg

Soyons honnêtes, avec des enfants dans la maison, les relations sexuelles spontanées n’importe où et n’importe quand ne sont pas choses courantes. Donc, nous privilégions majoritairement les moments intimes le matin tout juste avant le réveil des touts-petits ou en soirée une fois que tous les enfants dorment. Mais, même si nous les croyons parfaitement endormis, il est possible qu’ils viennent cogner à notre porte ou rentre sans avertir, parce qu’ils ont soifs, n’arrivent tout simplement plus à s’endormir ou se sont réveillés à la suite d’un cauchemar. Alors bye bye orgasme et bonjour la gêne!

Pour prévenir de vous faire surprendre nue au côté de votre conjoint, vous pouvez enseigner à votre enfant que, lorsque la porte de la chambre est fermée, il doit cogner avant d’entrer. Il peut se pratiquer lorsque vous ou votre conjoint êtes aux toilettes et qu’il désire rentrer dans la salle de bain. Par contre, s’il vient de faire un mauvais rêve et qu’il désire que vous le réconfortiez, il y a fort à parier qu’il poussera la porte sans même réfléchir aux bonnes manières.

Certains parents préfèrent barrer la porte de leur chambre à coucher lorsqu’ils font l’amour. C’est un choix très personnel et c’est à vous de décider si vous êtes à l’aise ou non d’agir ainsi.

Certains enfants se lèvent toujours dans la soirée pour les mêmes raisons; envie de pipi ou désir de boire du jus, par exemple. Si ce sont sensiblement toujours les mêmes motifs, avant le dodo, assurez-vous qu’il ait une routine; collation, pipi, brossage de dent, etc. Ainsi, il y aura moins de risque que quelques heures après le coucher, il ait envie de faire pipi ou ait une petite fringale.

Si votre enfant décide de franchir la porte, comment devez-vous réagir?

1.    Il faut rester calme et dire à votre enfant d’aller vous attendre au salon et que vous irez (vous ou votre conjoint ou les deux) le rejoindre une fois habillés.

2.    C’est important de lui expliquer dans des mots d’enfants, ce dont il vient d’être témoin. Dites-lui que papa et maman étaient en train de s’amuser ensemble. Il arrive que deux amoureux se collent, se caressent et se procurent du plaisir lorsqu’ils sont seuls. Si votre enfant a entendu des bruits, comme par exemple, des gémissements, il se peut qu’il pense que son papa était en train de vous faire mal. Les gémissements sont parfois interprétés comme des pleurs par les enfants. Mais, en lui disant que vous aviez bien du plaisir ensemble, il ne verra pas son papa comme un homme méchant qui fait mal à sa maman. De plus, dites-lui que seuls les amoureux adultes agissent ainsi et que lorsqu’il sera grand, il pourra donner de tels câlins à son amoureuse.

3.    Ensuite, vous pouvez aborder le motif de sa visite dans votre chambre puisqu’il ne s’est sûrement pas pointé le bout du nez pour rien et devrait plutôt dormir à cette heure-là.

4.    Dans les jours qui suivent, il se peut que votre enfant soit plus affectueux avec des amis de la garderie ou imite les mêmes gestes ou sons qu’il a vus et entendus lorsqu’il vous a surpris. Si tel est le cas, demandez-lui pourquoi il agit de la sorte et expliquez-lui à nouveau les comportements à faire et ne pas faire envers les autres.

Plus l’enfant vieillit, plus il est apte à comprendre l’importance de respecter l’intimité de chacun dans la maison. Au fil du temps, il apprendra qu’il ne doit pas entrer dans la salle de bain sans frapper, qu’il doit éviter d’ouvrir la porte de la chambre de sa sœur sans qu’elle ne lui ait dit d’entrer, etc. Mais, d’ici à ce que votre enfant comprenne qu’il ne doit pas entrer n’importe quand dans votre chambre lorsque la porte est fermée, il est possible que vous vous fassiez surprendre à un moment donné. L’important, c’est d’en parler tout de suite avec l’enfant et de dédramatiser la situation. Sur le coup, nous sommes envahies de malaise et de gêne, et c’est normal. Nous ne souhaitons pas que ça nous arrive mais si c’est le cas, il faut savoir comment intervenir.

Article rédigé par Sophie Brousseau, sexologue
Visitez son site
Suivez Sophie sur Twitter