Êtes-vous à l'aise de parler de sexualité avec vos enfants ?

Quotidiennement, je reçois des questions de parents inquiets qui s’interrogent sur la meilleure méthode d’intervention à privilégier face à tels ou tels comportements sexuels de leurs enfants. Il n’existe malheureusement pas de livres de recettes sur l’éducation sexuelle car même avec toutes les étapes à suivre en mains, nous sommes toutes confrontées à nos propres tabous et inconforts. Avant de vous donner mes conseils (à lire dans mes prochaines chroniques) pour vous aider au niveau de l’éducation sexuelle, je vous propose de répondre à une liste de questions afin de  cerner vos propres limites.

L’éducation sexuelle reçue dans votre enfance

□    Dans votre jeunesse, est-ce que vos parents vous ont déjà parlé de sexualité ?

□    Quels moyens ont-ils utilisés pour faire passer les messages ?

□    Avez-vous déjà osé poser vos questions à votre mère, à votre père ? Comment ont-ils réagis ? Ces interventions étaient-elles satisfaisantes ? Qu’est-ce que vous auriez aimé qu’ils vous répondent ?

□    Vos parents se démontraient-ils de la tendresse, de l’amour entre eux ?

□    Envers les enfants, est-ce qu’ils étaient affectueux ?

□    À cette époque, quel type de parents convoitiez-vous avoir ?

□    Croyiez-vous que l’éducation sexuelle que vous avez reçue influencera votre manière d’intervenir avec votre enfant ?

Vos malaises face à la sexualité

□    Énumérez des questions que votre enfant pourrait vous demander et qui vous rendraient mal à l’aise. Pourquoi est-ce ainsi?

□    Que feriez-vous pour vous aider à vous sortir de cette impasse?

Voici des exemples de questions pour vous aider dans votre réflexion : Que direz-vous à votre fils qui se masturbe dans le salon ? Que répondriez-vous à votre fille qui vous demande pourquoi vous avez de gros seins et pas elle ? Quelle sera votre réponse à votre fils qui vous demandera pourquoi son pénis se durcit lorsqu’il lui touche ?

Je pourrais continuer cette liste pendant des heures. Ce n’est pas grave si vous n’avez pas réponse à tout sur la sexualité ou que vous n’êtes pas toujours à l’aise, c’est tout à fait normal. Vous avez le droit d’être gênée par moment. Inspirez-vous de livres ou demandez conseils à un professionnel si vous vous sentez démunies de ressources.

Votre relation de couple

□    Devant vos enfants, ressentez-vous de la gêne à coller votre amoureux, à l’embrasser dans le cou ? Pourquoi, selon vous ?

□    Quels moyens simples pourriez-vous utiliser pour continuer de séduire l’autre, de façon subtile ?

□    Si vous prévoyiez une sortie en tête à tête (une fois de temps en temps), éprouvez-vous une certaine culpabilité à faire garder vos enfants au lieu de passer du temps avec eux ? Pourquoi ?

Je vous demande ces questions car je remarque que plusieurs couples se négligent et mettent de côté l’être sexué qu’ils sont pour devenir des parents. Pourtant, vous devez absolument continuer d’entretenir votre relation amoureuse afin de préserver une harmonie au sein du couple et montrer un modèle amoureux sain à votre enfant. Une maison où l’amour plane a des effets très positifs sur nos touts-petits. 

Un regard sur soi

Avant de devenir un parent éducateur à la sexualité, c’est important de s’autoanalyser pour éviter d’être pris au dépourvu lorsque nous faisons face à une situation où nous devons parler de pénis, vagin, masturbation, plaisir, abus sexuel, intimité, nudité, etc..