Est-ce que vos enfants mangent assez de fruits et légumes ?

Dans le cadre du programme Croque Santé de Métro, une étude a été réalisée auprès de 1555 parents sur les habitudes alimentaires des jeunes Québécois et plus précisément sur leur consommation de fruits et légumes. J’ai eu la chance de m’entretenir avec la nutritionniste diététiste Linda Montpetit, ambassadrice santé des marchés Métro.

Voici donc le résumé de cet entretien qui comprend des conseils pratiques et efficaces pour les parents qui ont de la difficulté à faire consommer des fruits et légumes à leurs enfants ainsi que des statistiques intéressantes provenant de l’étude.

Tout d’abord, il faut savoir qu’il est recommandé d’intégrer 5 à 10 portions de fruits et légumes dans son alimentation quotidienne.

Voici les portions quotidiennes consommées par les enfants selon l’étude :

Voici quelques informations recueillies dans l’étude :

  • La pomme est le fruit préféré des jeunes
  • La carotte est le légume préféré suivi par le brocoli en 2e position
  • 91% des parents affirment que leurs enfants préfèrent manger des fruits individuellement plutôt qu’apprêtés dans une recette versus 51% pour ce qui est des légumes.
  • 70 % des jeunes de 13 à 17 ans participent à la préparation de leur lunch versus 53 % pour les 6 à 12 ans.
  • 37 % des jeunes de 13 à 17 ans demandent à leurs parents un menu plus santé versus 26 % pour les 6 à 12 ans.
  • 41 % des jeunes sont décrits comme étant « difficiles » dans leurs préférences alimentaires alors que la grande majorité (88%) prend plaisir à manger.

Voici un résumé des réponses de Linda Montpetit à mes questions de maman engagée à faire aimer les fruits et légumes à son petit !

Concrètement, c’est quoi une portion de fruits et légumes ?

Par exemple, une pomme est une portion de fruit et une demi-tasse de légume est considérée comme une portion.

On recommande 5 à 10 portions de fruits et légumes, en quelle proportion ?

Tout d’abord, la recommandation du guide alimentaire canadien est pour tout le monde. On ne s’attend donc pas à la même consommation quotidienne pour un enfant de 6 ans versus un adolescent de 15 ans. Les besoins sont différents. Pour ce qui est de la proportion, il n’y a pas de règle définie mais c’est certain qu’il est préférable de manger plus de légumes; ils sont plus denses en nutriments, fibre et minéraux mais vaut mieux laisser un enfant manger plus de fruits que rien du tout.

Quels sont les trucs pratiques à mettre en place avec un enfant difficile ?

Pour certains légumes, l’enfant doit être exposé à 10 ou même 20 fois avant d’en apprécier le goût. Il faut donc de la créativité et de la patience. Il faut faire attention pour ne pas que l’enfant associe les fruits & légumes à une punition.

  • En introduisant un nouveau légume, on peut négocier avec l’enfant et demander à ce qu’il prenne une « bouchée découverte », simplement pour goûter.
     
  • On varie les textures; cuit, cru, en potage, à la vapeur ou au four. On peut faire une bonne trempette santé à base de yogourt ou même préparer son humus maison.
     
  • On dispose dans l’assiette de façon colorée et amusante pour nos enfants artistes !

Comment impliquer les enfants davantage ?

On peut faire un petit jardin avec eux, semer ses propres légumes, même dans des pots sur un balcon c’est possible. Les enfants auront une grande satisfaction à manger les légumes qu’ils auront eux-mêmes fait pousser.

En les faisant participer à l’élaboration du menu de la semaine.

En les amenant à l’épicerie et si on en a la chance,  leur faire découvrir le marché extérieur de votre ville. On découvre ainsi les couleurs & les saveurs et manger local est un plus.

Les faire participer et découvrir les différentes options pour apprêter un légume. Par exemple, on choisit un légume vedette de la semaine et on fait des recherches pour lui trouver différentes possibilités; en potage, en purée, etc.

Où peut-on aller chercher des idées pour apprêter nos légumes différemment ?

 On peut trouver beaucoup d’idée de recette santé sur le site de Métro, il vous suffit de faire une recherche avec un ingrédient et l’on vous proposera une multitude de choix.

*Je l’ai moi-même testé avec la carotte et j’ai eu tellement d’idées nouvelles à tester avec mon fils !

Est-ce que les premières introductions ont un impact sur leur consommation future ?

Durant la période préscolaire, c’est là qu’il faut faire découvrir le plus de saveurs et textures différentes aux enfants. C’est une responsabilité partagée que nous avons avec notre enfant. Comme parent, on est responsable de la qualité à lui offrir et l’enfant décidera de la quantité.

On voit selon l’étude que la consommation diminue avec l’adolescence, qu’est-ce que l’on peut faire ou dire pour avoir un impact réel ?

Les adolescents sont plus indépendants, ils se sentent souvent invincibles. C’est souvent par l’exemple et non par les mots qu’on aura un impact. Quelles sont les habitudes alimentaires de votre famille ? (L’ado y prend exemple !)  Est-ce que les fruits et légumes sont facilement accessibles chez vous? Un petit truc, on prépare en début de semaine des légumes lavés et coupés que l’on garde dans le frigo. On peut aussi expliquer à nos jeunes actifs l’importance des fruits & légumes pour une bonne récupération. On peut aussi les éduquer par exemple sur l’importance des antioxydants et l’impact à long terme sur leur santé.  

J’ai souvent entendu dire qu’il ne faut pas manger de fruit après le repas, est-ce un mythe ?

Ce n’est pas vrai pour les personnes en bonne santé avec aucun trouble digestif. Les fruits sont d’excellents desserts. On peut se faire une crème glacée instantanée au robot culinaire avec des fruits congelés ou même du yogourt avec des fruits saupoudrés de pistaches.

On cache ou pas les fruits et légumes dans les repas ?

C’est une stratégie de transition. Ce sont des portions bonus. Par exemple des épinards dans un smoothie, des avocats dans une recette de dessert. Mais à long terme, on veut faire apprécier la consommation à son enfant.

Finalement, l’objectif ultime est de faire de nos enfants des adultes qui auront le désir de manger équilibré et de laisser une grande place aux fruits & aux légumes dans leur alimentation. Notre travail de tous les jours comme parent est de préparer leur bagage d’adulte!

Article rédigé par Isabelle George