En l’absence d’autres parents, élever les enfants des autres : pour ou contre

Pour ou contre

Nous n’accordons pas tous la même importance sur certains points de l’éducation des enfants. Soit. Je me pose souvent la question, en présence des amis de mes enfants, où est la limite de l’influence que je peux leur donner. Quand dois-je intervenir ? Puis-je intervenir ? Mis à part la sécurité, la ligne est floue dans ma tête. Dans ma maison, je demande à ce qu’on respecte nos règles, mais… à l’extérieur ?

Dernièrement, je venais de reconduire mes enfants pour un cours du centre de loisirs et j’attendais que celui-ci se termine. Je suis donc dans la cour à discuter avec une autre maman. À une bonne distance de nous, un petit groupe joue au soccer.

Un moment donné, nous entendons un début de querelle et nous voyons un garçon, assez costaud, cracher au visage d’une fille. Spontanément, j’ai marché d’un pas cadencé vers le garçon et je l’ai apostrophé devant tous ses copains.

« Ce que tu viens de faire est excessivement grossier et mal élevé. Tu devrais avoir honte et t’excuser. Tu ne me connais pas et tu me regardes en te demandant c’est qui cette vieille fatigante. Tu sauras, jeune homme, que ça ne m’impressionne pas. Ce soir quand tu vas te coucher, tu repenseras à ce que tu viens de faire. Si tu ne réalises pas à quel point c’est stupide, je te conseille de revoir ton système de valeur. »

Sur ce, la maman avec qui j’étais a conseillé à la jeune fille d’aller se laver le visage.

Dans mon idée, ça prend tout un village pour élever des enfants. Je sais cependant que mon opinion n’est pas partagée par tous. Vous ? En l’absence de leurs parents, intervenez-vous, oui ou non, dans l’éducation des autres enfants ? Acceptez-vous que d’autres parents le fassent pour votre enfant ?

Article rédigé par Catherine Lemire