Du chaos à l’équilibre pour la rentrée scolaire

Dans ma vie de maman, je suis parfois débordée. Et pourtant, je n’ai pas encore d’enfant à l’école ! Je peux donc m’imaginer que pour certaines, la sensation d’être débordée doit être encore pire. Cette sensation peut occasionner de la fatigue, moins de patience, de l’irritabilité, des conflits avec l’entourage, du stress, etc. Voici donc quelques conseils de ma sœur ergothérapeute et de moi-même pour prévenir tous ces symptômes. Ils vous aideront à accomplir vos activités quotidiennes en préservant votre énergie au maximum.

Crédit photo : Émilie Poirier

Crédit photo : Émilie Poirier

  • Être organisée  : ceci permet de gagner du temps et de diminuer la dépense énergétique. Un bon exemple est de prévoir et rassembler tous les items nécessaires à la tâche avant de débuter celle-ci (ex. réunir tous les éléments nécessaires à la fabrication des boîtes à lunch).
     
  • Éliminer les tâches inutiles, ou en diminuer la fréquence. Il est important de prioriser les tâches. Le plancher n’a peut-être pas besoin d’être lavé toutes les semaines... une fois par deux semaines peut être suffisant !
     
  • S’asseoir pour travailler. Porter une attention particulière à notre posture lors de l’accomplissement de nos activités quotidiennes peut diminuer la dépense énergétique. Par exemple, il est possible de s’asseoir pour plier le linge ou même pour couper les légumes.
     
  • Combiner les tâches. À titre d’exemple, passer par la pharmacie qui est sur le chemin de l’épicerie permet de sauver du temps. Une autre bonne idée est de cuisiner de plus grosses portions afin d’en faire des lunchs ou d’en congeler une partie pour plus tard. Aussi, sortir les vidanges en même temps que sortir pour aller porter les enfants à l’école permet, encore une fois, de préserver de l’énergie et de sauver du temps.
     
  • Utiliser les bons outils. À titre d’exemple, un robot culinaire ou un malaxeur permettent de préserver l’énergie pour la préparation de repas (versus effectuer ses tâches à la main).
     
  • Prendre des pauses... mais on n’a jamais le temps de prendre des pauses ! Brisons la croyance populaire qu’une pause signifie s’asseoir pendant un long moment. Une réduction du rythme d’accomplissement, un changement de position (ex. assis versus debout) ou un changement de tâches peuvent également permettre au corps et à l’esprit de se reposer et de préserver un niveau d’énergie suffisant pour terminer la journée. Également, la prévention est de mise : prendre des pauses avant d’être épuisée permet de refaire le plein d’énergie beaucoup plus rapidement.
     
  • Fractionner les tâches. Réduire les tâches nécessitant plus d’énergie en diverses étapes (le ménage, par exemple). Ainsi, les étapes pourront être faites à divers moments de la semaine. Vous retirez un sentiment d’accomplissement et de réussite accru en réalisant chacune des étapes sans vous épuiser.
Crédit photo : Émilie Poirier Me voici qui s'en va faire des commissions tout en endormant coco pour sa sieste.

Crédit photo : Émilie Poirier
Me voici qui s'en va faire des commissions tout en endormant coco pour sa sieste.

Nous espérons que ces conseils vous permettront d’équilibrer votre horaire et de rendre plus agréable la rentrée scolaire de vos jeunes.

N.B. Soyez alertes, si vous ressentez un niveau d’épuisement trop important ou des symptômes dépressifs, consultez un médecin rapidement.

Article rédigé par Émilie Poirier et Joanie Poirier (ergothérapeute)