Chère maman... lâche prise!

Tu voudrais que tout soit parfait ; ta vie, ton travail, ton couple, tes enfants… mais chaque jour te rappelle que ce n’est pas le cas. Tes vacances d’été toutes planifiées, organisées, structurées au quart de tour pour plaire à tout le monde ne se sont pas déroulées comme tu l’avais souhaité. Tu as pleuré le soir, une fois les enfants couchés enfin endormis, exténuée de cette journée encore une fois pas parfaite. Tu n’as même pas profité de ce moment de répit avec ton conjoint, tu es allée te coucher directement, une fois que toutes les choses que tu devais absolument terminer ont été faites, te promettant que plus jamais tu allais tout faire pour faire plaisir à tout le monde.

Le matin s’est pointé et tu as recommencé à vouloir que tout soit parfait. Tu ne veux surtout pas que personne ne s’ennuie, que personne ne pense que tu es une mauvaise mère et encore moins que personne ne soit déçu. Et chaque soir, tu réalises que c’est toi qui es déçue… encore.

Si je pouvais, je te prendrais dans mes bras et je te dirais tout simplement « LÂCHE PRISE ».

Je te dirais ces deux mots banals et si souvent utilisés, mais trop rapidement oubliés.

Lâche prise sur la perfection, lâche prise sur tes attentes, lâche prise sur les standards que tu t’es imposés et amuse-toi, joue, danse, ris, chante. Prends le temps de ne rien faire. Il n’y a aucun enfant qui est mort d’avoir mangé des céréales pour souper un soir de temps en temps. Il n’y a aucun enfant qui a souffert de ne pas avoir une journée top planifiée… au contraire. Il n’y a aucun adulte qui est mort d’avoir chanté et dansé plutôt que de faire briller la maison.

Joue, danse avec la vie, ris avec elle, c’est une joueuse, tu vas voir!

Inspire et expire quand la soupape veut exploser et souviens-toi que personne ne meurt en disant « je n’ai pas fait le ménage » ou encore « On n’a rien fait aujourd’hui de productif ».

Personne sur son lit de mort n’a eu comme regret d’avoir passé trop de temps à jouer, rire et passer du temps avec leurs enfants. Personne sur son lit de mort n’a dit « au moins mes enfants se sont toujours couchés à 19 heures même en congé ». Toutefois, les cimetières sont pleins de gens qui regrettent d’avoir trop travaillé, d’avoir été trop occupés et de ne pas avoir pris le temps de profiter de la vie.

Mets ta chanson préférée, le plus fort possible, dis aux enfants de venir te rejoindre et puis danser… Et s’ils ne veulent pas danser, regarde-les droit dans les yeux et dis-leur « Dorénavant, je danse avec la vie » et danse comme tu n’as jamais dansé.

danse comme tu n'as jamais dansé

L’an prochain, lorsque tu planifieras tes vacances au quart de tour, n’oublie pas de mettre sur ta to do list de danser, t’amuser et ne rien faire au moins 1 ou 2 journées. Mets aussi sur ta liste de lâcher prise au moins pour ces semaines-là. Tu vas voir, tu vas y prendre goût.

Article rédigé par Hélène Boissoneault

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram