C'est cliché mais c'est vrai

Je l’ai entendu des centaines de fois, si ce n’est pas plus. Je l’ai entendu si souvent « tu vas voir, ils vont grandir tellement vite. »

Je savais que c’était vrai, je savais que le temps passe parfois à une vitesse incroyable. Je le savais mais malgré tout, cette année je réalise combien c’est rapide. Fin août, mon fils entrera en secondaire 5 et ma fille fera son entrée en 6e année du primaire.

 Crédit photo : Élise Martineau

Crédit photo : Élise Martineau

C’est une étape importante pour chacun d’eux. 

Pour mon grand, c’est sa dernière année d’école telle qu’il la connaît depuis qu’il a 5 ans. C’est le bal des finissants, le choix de carrière (du moins une partie), c’est être dans les plus vieux de l’école, c’est être arrivé au bout d’un défi et l’avoir réussi. C’est avoir atteint un objectif qu’il ne s’était même pas fixé lui-même au départ.

Pour ma fille, c’est sa dernière année dans une petite école. C’est être dans les plus vieilles de son école. C’est la préparation pour le secondaire, le choix d’école pour l’année suivante, c’est se préparer à se séparer de quelques amies.  C’est passer de plus en plus de l’étape enfant à l’étape adolescente.  C’est se préparer à entrer dans le monde des grands.

C’est cliché mais c’est vrai, le temps passe vite. Il file si rapidement !

Il y a quelques années, il faisait son entrée à la maternelle, je m’en souviens comme si c’était hier. Sa sœur venait tout juste d’avoir 1 mois.

Il y a quelques années, elle faisait son entrée au primaire.  Maintenant, elle porte presque la même grandeur de souliers que moi.

Cette année est une grosse année chez nous, je viens d’avoir 40 ans et mes enfants sont maintenant grands. C’est une étape qui se termine pour qu’une nouvelle puisse débuter.

Article rédigé par Hélène Boissonneault
SemeursDeBonheur.com