Bal des finissants ? Jasez avec vos ados !

Hoooo boy, le bal des finissants de vos ados est l'événement qui met fin à leurs cinq belles années rebondissantes du secondaire ! Autant pour les enfants que pour les parents, c'est tout un accomplissement...  Après la cérémonie plus protocolaire avec la robe, les toxedos et les photos, vos enfants partiront pour une petite virée dans un champ ou dans une maison avec tout plein d'amis et ce, jusqu'aux petites heures du matin. En tant que parents, c'est tout un défi! Que vous décidiez d'en accueillir quelques-uns sur votre terrain ou que votre enfant se rende à une fête, vous devrez prendre le temps de leur piquer une petite jasette...

Au-delà des conversations de sujets délicats comme les relations sexuelles, la consommation d'alcool et de drogues, le transport, le respect de soi, il faut aussi penser à se mettre au courant des informations importantes en lien avec l'après-bal telles que l'adresse, qui sera là, les parents sont au courant et quand reviendra-t-il, vous devez aussi avoir une discussion en tant que parents. 

Pensez à faire un bilan avec lui sur son passage au secondaire.  Sortez des photos, gardez les bulletins, écrivez son cheminement.  Ça fera partie d'un rite de passage pour votre enfant. 

Aussi, démontrez votre confiance envers l'attitude qu'il adoptera lors de son party.  Soyez assuré qu'il vous rendra fier et qu'il aura des souvenirs mémorables de cette soirée.

Prenez le temps de raconter la vôtre et d'en rigoler. Les enfants apprennent souvent par l'exemple. Vous êtes leur premier modèle. Il ne faut pas minimiser l'impact de votre vécu auprès de votre progéniture.

Établissez clairement vos attentes. Même s'ils sont tout près de la majorité, il est important de continuer de jouer notre rôle de parents surtout en ce qui concerne leur sécurité. Si votre enfant sait ce que vous trouvez raisonnable et adéquat, il saura se mettre des limites le temps venu.

Si vous sentez votre enfant ouvert à la discussion, vous pouvez même créer des scénarios et les amener à réfléchir sur des solutions. Sans aller dans les versions trop intenses, vous pouvez seulement effleurer des thèmes comme quoi dire pour refuser des drogues, ta meilleure amie est saoule, comment peux-tu l'aider, si ton transport a trop bu, que feras-tu... Durant une formation à mon travail, un policier avait expliqué qu'il est bon de se faire des scénarios, car en cas de panique, notre cerveau est déjà prêt à agir, il a des références en stock.

Finalement, en tant que parents 2.0, n'oublions pas de faire un rappel de la netetiquette à nos jeunes.  On ne voudrait pas de gaffe virale impliquant notre enfant, hoooooo noooooo!

Conclusion : au-delà des consignes et conseils, il y a aussi tout le bonheur et la fierté découlant de cette belle aventure. N'oubliez pas de savourez chaque moment et de le rappeler à votre enfant afin qu'il en profite au max... Pour le reste, en se couchant, on se croise les doigts...

Article rédigé par Marie-Eve Ross, enseignante au secondaire
@linstitutrice