Ahhhhh l'érable!

Érable. Il vous inspire quoi ce mot? Pour moi, c’est le printemps. L’eau d’érable, le sirop qui en est fabriqué. Les journées passées à la sucrerie de Grand-Maman Annette et Grand-Papa Valérien. Les jours de mon enfance passés à ramasser de l’eau d’érable (et à en boire) pour la transformer en sirop. L’odeur du « réduit » qui devient lentement cette merveille communément appelée sirop d’érable. En fin de compte, comme Obélix est tombé dans la marmite de potion magique, je suis tombée dans le sirop quand j’étais petite.

Les plaisirs de l’érable sont nombreux. La tire, le sucre, le beurre, l’œuf dans le sirop ou même un bon gâteau au sirop. J’en salive d’y penser. Mais chez-nous, la tire est à l’honneur. Chaque année on prépare nous-même notre tire d’érable. C’est loin d’être aussi compliqué que ça puisse paraître. Au fond, il faut faire bouillir le sirop jusqu’à ce qu’il demeure solide sur un lit de neige.

L’exercice est simple. La première étape consiste à aller se préparer un petit bol de neige pour y « tester » la tire. On prend ensuite une conserve de sirop (ou plus pour les fous comme nous) que l’on fera bouillir jusqu’à ce qu’un test déposé sur la neige demeure solide. Pendant qu’un fait bouillir le sirop, l’autre remplit des récipients (rôtissoire, gros chaudron ou gros bol) de belle neige propre (bien tapée sinon la tire coulera au fond). Quand le sirop commence à bouillir, il arrive que ça veuille déborder. Pour éviter ça, on dépose une goutte de lait, les bulles redescendent et on peut continuer la cuisson.

Et on mange ça comment? Avec une fourchette!

Mais ce n’est pas tout. Il y a aussi le gâteau à l’érable avec une glace à l’érable. Si on veut pousser la chose à l’extrême, on peut même faire une crème glacée à l’érable. En fait, tout ce qui goûte « l’érable » c’est bon (selon moi). Ma mère faisait un super gâteau à l’érable. J’en suis maniaque. C’est simple, je me passerais de souper pour en avoir deux portions. Et ça, ça vient d’une fille qui ne court pas après les desserts. Mais ce gâteau-là, c’est le paradis! Et je vais vous donner la recette tiens, questions que vous puissiez vous aussi vous sucrer le bec un peu.

Gâteau au sirop d’érable

Ingrédients :

  • 2 ½ tasses de farine tout usage
  • 3 cuillères à thé de poudre à pâte
  • ¾ de cuillère à thé de bicarbonate de soude
  • ½ cuillère à thé de sel
  • ½ tasse de beurre ou margarine
  • ¼ de tasse de cassonade (bien tassée)
  • ½ cuillère à thé de vanille
  • 2 œufs
  • 1 tasse de sirop d’érable
  • ½ tasse d’eau chaude

Préparation : 

1. Préchauffer le four à 375 degrés

2. Dans un bol, mélanger les ingrédients secs. Remuer au fouet pour bien mélanger. Réserver.

3. Défaire en crème le beurre, la cassonade et la vanille. Ajouter les œufs un par un et bien mélanger après chaque œuf.

4. Ajouter les ingrédients secs en alternance avec le sirop d’érable et l’eau chaude préalablement mélangés ensemble. Bien mélanger après chaque ajout (débuter et terminer avec les ingrédients secs).

Crédit photo : Stéphanie Powers

Crédit photo : Stéphanie Powers

5. Diviser la pâte entre deux moules ronds de 8 pouces (graissés et enfarinés).

6. Cuire de 25 à 30 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au milieu ressorte propre.

7. Laisser tiédir les gâteaux, démouler et garnir de glace au sirop d’érable.

Crédit photo : Stéphanie Powers

Crédit photo : Stéphanie Powers

Glace au sirop d’érable

Ingrédients : 

  • 1/2 tasse de sirop d’érable
  • ¾ de tasse de cassonade (bien tassée)
  • 1/8 de cuillère à thé de sel
  • 1 blanc d’œuf
  • ½ cuillère à thé de vanille

Préparation : 

Mélanger tous les ingrédients dans la partie supérieure d’un bain-marie (chaudron, un peu d’eau et un bol qui ne touche pas au fond du chaudron). Battre la préparation constamment à haute vitesse jusqu’à la formation de pointes fermes (soit 5 à 7 minutes).

Article rédigé par Stéphanie Powers