Accouchement: témoignage de Mélissa

Bonjour, 

Pour ma part, j'ai accouché de ma fille Jade le 30 août 2005 à 35 semaines et 3 jours de grossesse à l'Hôpital de Sept-Îles.

Tout a commencé le samedi soir, après être allé rencontré le chiro pour un mal de dos intense, les contractions ont débutés. J'avais un nerf déplacé et je n'arrivais même plus à me lever tellement c'était douloureux. Mais je ne pensais pas que cela pouvait déclencher des contractions. J'avais déjà été mise au repos à 34 semaines parce que mon col était à 1 ½ cm donc c'était risqué. 

Le samedi et le dimanche les contractions étaient espacés et irrégulières donc je me suis dit que c'était de fausses contractions. La journée du lundi, je l'ai passé au lit avec des contractions sans cesse. Lorsque mon conjoint est arrivé en fin de journée nous avons décidé de manger un bon souper hihihi !!! Un gros steak avant d'accoucher n'est pas très recommandé, mais bon.. et ensuite d'aller terminer les achats pour l'hôpital. Au magasin les contractions étaient aux 5 minutes mais pas super douloureuses alors je m'arrêtais pour prendre un respire et après 30 minutes nous avons décidé de nous rendre à l'hôpital pour vérifier si tout allait bien. 

Rendu sur place à 18h30, on m'a installé sur le monitoring et on a attendu une heure. Les contractions étaient maintenant au 4 minutes. On a essayé d'arrêter le travail, mais mon col était maintenant à 2 cm et rien ne fonctionnait. Donc, on m'a appris que j'accoucherais le soir même. À 35 semaines et 3 jours je n'étais pas prête du tout. 

Par la suite, c'était l'attente, les contractions, la douleur, puis vient l'épidurale. Mais à ce moment ma petite fille était encore très haute dans mon bedon et on n'arrivait pas à toucher la tête. À 7 cm, minuit le soir, j'étais épuisé et le travail s'est arrêté. On a donc décidé de faire une échographie pour connaître la position exacte du bébé parce que personne n'arrivait à toucher la tête et être certain que tout était OK. Finalement mon bébé était inversé, les fesses sortaient en premier, mais en plus elle était plier en deux. Donc, les pieds dans le visage. À 35 semaines mon bébé pesait environ selon l'échographie 5 lb. Donc comme elle était bien placé pour sortir ainsi, on nous a proposé un accouchement naturel plutôt que la césarienne. 

Holala !! Je dois avouer qu'à partir de ce moment-là, je commençais à m'inquiéter, mais les médecins ce sont fait rassurant et j'avais une infirmière qui prenait si bien soin de moi que tout s'est déroulé dans le calme. D'un autre côté, sans que je ne sois au courant, le papa a dû remplir des documents en cas de mesure d'urgence si on sauvait le bébé ou moi.  Lui devait rester calme pour ne pas que je le sache afin de ne pas stresser. Mais l'hélicoptère était prête en cas de transfert d'urgence vers Québec. Nous sommes maintenant le mardi, 8h30 du matin. On doit attendre que le bébé descende le plus possible afin de faciliter la sortie. On me prépare et on m'installe dans la salle d'accouchement. On m'a donné de l'oxygène, pour m'aider et aider bébé à sortir. Le problème c'est qu'en cas de siège, on doit pousser pour faire sortir les fesses et après ne plus arrêter jusqu'à ce que le bébé soit complètement sorti. À 11h j'ai commencé à pousser. Et croyez-moi malgré la fatigue j'ai poussé.  

À 11h42 minutes,  le mardi 30 août 2005, ma fille de 6lb 8 onces est venu au monde en parfaite santé. Après plus de 18 heures de travail, sans dormir ni manger, l'accouchement qui devait se faire avant minuit la veille, s'est finalement bien déroulé.  Après l'inconnu, la peur, la douleur, la fatigue, le stress, nous avons vécu l'admiration.  Jade est une petite fille en parfaite santé même si né avant terme et croyez-moi je n'aurais pas voulu sortir un bébé de 8 lb à terme par les fesses. Hahaha !! 

L'hôpital de Sept-Iles est un endroit merveilleux pour accoucher. Pourquoi ? Les infirmières sont des mines d'or. On croirait avoir notre maman avec nous. On est aux petits soins, elle nous appelle mon petit trésor... J'ai été si bien traité que je n'avais pas envie de partir.  Les chambres sont ce qu'on appelle des chambres de naissances décorées aux couleurs des saisons ou selon des thèmes, au lieu d'une chambre d'hôpital affreuse et froide.  Si tout se passe bien on peut accoucher dans sa chambre directement plutôt que la salle d'accouchement. C'est vraiment un beau concept. 

Voilà ma petite histoire ! 

Article rédigé par Mélissa Dion
Maman de Jade 5 ans
J'habite maintenant Jonquière au Saguenay